7 jours sur la planète A2 Élémentaire

Les créations virtuelles révolutionnent le marché de l'art

Le marché de l'art numérique a beaucoup de succès. 
Quelles sont les informations principales de ce reportage ? Regardez la vidéo et associez les questions et les réponses. 
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
7jours-210402-ArtVirtuel-Video
De qui on parle ?

Des artistes numériques (= sur Internet). 
Où se trouvent les œuvres (= créations) ? 

Sur Internet.
De quelle technologie on parle ?  

De la blockchain.
De quoi on parle ? 
Des œuvres (= créations) numériques. 
Avec quoi les acheteurs payent ? 

Des cryptomonnaies (= monnaies virtuelles). 

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Relisez les questions et les réponses avant de réécouter la vidéo. 
Cliquez sur les images pour les agrandir. 

Bravo

Faites l'exercice 2 pour en savoir plus sur les caractéristiques de l'art numérique. 
Lisez les solutions pour connaître les informations principales. 
Faites l'exercice 2 pour en savoir plus sur les caractéristiques de l'art numérique. 
Conception : Mathilde Allamand, Alliance française de Bruxelles-Europe 
Publié le 02/04/2021
Voix off
Jusqu’ici, Mike Winkelmann était un geek parmi tant d’autres. Mais depuis la vente de son œuvre entièrement virtuelle, il fait partie du top 3 des artistes les plus chers de leur vivant. Un record qui révolutionne le marché de l’art numérique resté longtemps confidentiel, mais qui n’étonne pas ce formateur dans le secteur des nouvelles technologies.
Cyril Dieumegard, formateur crypto et blockchain, Zblack
Et aussi on voit qui maintenant possède cette œuvre. Donc là, c’est Meta Kowan, qui a donc acheté cette œuvre et ça, c’est vérifiable sur leur blockchain.
Voix off
La blockchain, une technologie de stockage transparente et sécurisée qu’on connaît surtout grâce aux cryptomonnaies, comme le Bitcoin. Réputé infaillible, ce système permet depuis 2017 d’émettre des certificats numériques d’authenticité appelés NFT.
Cyril Dieumegard, formateur crypto et blockchain, Zblack
Ça fait plusieurs années qu’il y a des artistes qui proposent des NFT de cette façon-là, c’est complètement en explosion en ce moment, on voit qu’il y a énormément de plateformes qui commencent à se créer autour de ça. Ça permet aussi aux artistes d’avoir un lien direct avec les potentiels acheteurs et puis ça permet aussi de faire une œuvre, de la rendre unique.
Voix off
Unique donc rare et chère. De plus en plus d’internautes connaissent les NFT et depuis six mois, les records se succèdent. Les enchères se font en Ethereum, une cryptomonnaie, et prennent complètement de court les acteurs habituels du marché de l’art.
Frédéric Colliard, commissaire-priseur diplômé, Genève Inventaire
Ce qui est vraiment nouveau, c’est que de jeunes collectionneurs vont acheter sur un simple clic une œuvre sans l’avoir jamais vue. Ce sont souvent des investisseurs qui viennent d’autres milieux, notamment de l’informatique ou des nouvelles fortunes qui veulent être de cette nouvelle société innovante et très spéculative, il faut quand même bien le dire.
Voix off
Une bulle spéculative autour de l’art numérique comparable à la bulle Internet des années 2000, notamment parce que pour beaucoup de collectionneurs, la dimension artistique reste secondaire, seule la rareté compte. La preuve avec ce profil à la pipe pixélisé racheté 7,5 millions de dollars par un acquéreur anonyme.

Vous aimerez peut-être