Shamengo A2 Élémentaire

États-Unis : le Solowheel

Pour présenter son invention, Shane Chen utilise le passé composé et l'imparfait pour parler de son invention.
Choisissez le bon temps.
Shamengo-Shane-Solowheel-video

« En faisant du patin à glace, je me suis rendu compte|me rendais compte que je pouvais|j'ai pu facilement glisser sur un seul pied. C'est comme ça que l'idée de mettre une roue entre mes pieds m'est venue|me venait»

« Les inventions me donnaient|m'ont donné beaucoup de difficultés à l'exception de Solowheel. Quand j'ai eu|j'avais cette idée, j'ai fabriqué|je fabriquais le Solowheel, et ça a marché| marchait»

« Ça me surprend de voir que les gens aiment mon invention. ils n'arrêtent pas de me dire que ça a changé|changeait leur vie et ça me rend très heureux. »

Tatiana Bésory, CAVILAM - Alliance Française

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Aidez-vous des images pour retrouver l'extrait dans la vidéo.
Faites des pauses pour choisir vos réponses.

Bravo

Vous avez bien repéré les temps utilisés dans la vidéo.
Laissez un commentaire sur le page de Shamengo pour dire si vous aimez le Solowheel.
Cette activité vous permet de repérer les différents temps du passé utilisés pour parler de l'invention.
Laissez un commentaire sur le page de Shamengo pour dire si vous aimez le Solowheel.
Voix off
Shane Chen, inventeur du Solowheel[1], Portland, États-Unis. 
Prendre seul sa voiture en ville pour des micro-déplacements est synonyme de forte empreinte carbone. Pour favoriser les transports verts unipersonnels, ce Géo Trouvetout, né en Chine, inventeur et fabricant d’une ribambelle de produits agricoles, culinaires et sportifs, décide en 2011 de reprendre une idée de longue date. 
Shane Chen, inventeur du Solowheel
En faisant du patin à glace, je me suis rendu compte que je pouvais facilement glisser avec un seul pied. C’est comme ça que l’idée de mettre une roue entre mes pieds m’est venue, pour pouvoir manœuvrer et garder plus facilement l’équilibre.
Voix off
Shane conçoit alors un prototype électrique zéro émission de CO2 qu’il baptise « Solowheel ».
Shane Chen, inventeur du Solowheel
Les inventions me donnaient beaucoup de fil à retordre à l’exception de Solowheel. Quand j’ai eu cette idée, je l’ai fabriquée, puis essayée et ça a tout de suite marché. Finalement, le plus surprenant dans l’histoire, c’est que personne n’ait essayé avant moi.
Voix off
Permettant de se déplacer jusqu’à 25 km/h, cette invention a tout pour révolutionner la micro-mobilité chez les jeunes urbains.
Shane Chen, inventeur du Solowheel
On a commencé par en fabriquer quelques-uns. Parce qu’honnêtement je n’aurais jamais imaginé que cet étrange objet à une roue puisse devenir la nouveauté que tout le monde s’arrache.
Voix off
Contre toute attente, cet ovni, qui demande un peu d’entraînement avant de le chevaucher parfaitement, rencontre très rapidement un large public. 
Shane Chen, inventeur du Solowheel
Quand les gens roulent en Solowheel, ils ont l’impression que le monde leur appartient. Ils éprouvent une sensation de liberté identique à celle d’un oiseau. Ça me surprend de voir à quel point les gens aiment mon invention. Ils n’arrêtent pas de me dire que ça a changé leur vie et ça me rend très heureux. 
Voix off
Cette invention a également changé la vie de Shane en le rendant riche et célèbre. Rançon du succès, plus de 400 contrefaçons existent aujourd’hui sur le marché. Alors prêt à essayer la version originale ?
 
Participez à l’aventure de nos pionniers « Shamengo ».
 

--

[1] Solowheel : mono-roue en français.

Vous aimerez peut-être