Destination Francophonie A2 Élémentaire

Destination Sibérie

Voici la fin de l'émission. Sélectionnez le bon adjectif pour compléter ces propos. Réfléchissez-bien si il s'agit du masculin ou du féminin, et du singulier ou du pluriel.
Puis n'appuyez pas tout de suite sur le bouton OK. Vérifiez tout d'abord vos réponses à l'aide de la vidéo !

Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
DF-Sibérie-vidéo
Ivan Kabacoff, présentateur
- « Grâce au Transsibérien, ces universitaires français|françaises ont une autre vision de la Russie. Une aventure collective|collectif marquante mais aussi une démarche qui touche des sibériens très francophiles|francophile. Regardez. »
« Je vous invite à découvrir la Sibérie, un espace trop méconnu|méconnue où on trouve de très nombreux|nombreuse amoureux de la langue française|français. On se retrouve quant à nous la semaine prochaine|prochain pour une nouvelle destination. D'ici là, bonne|bon semaine à tous sur la planète francophone|francophones»
 
 

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Cliquez sur le bouton « Aide » sous la vidéo. Il y a une explication sur l'accord des adjectifs !
Trouvez à quel mot se rapporte chaque adjectif.

Pour vous aider encore un peu plus :
- ces universitaires: masculin singulier
- des sibériens : masculin singulier
- des amoureux : masculin pluriel
- la semaine : féminin singulier

Bravo

Vous avez terminé avec succès tous ces exercices, bravo !

Pour continuer à progresser en français, vous pouvez maintenant travailler avec l'émission Destination Francophonie à Dakar ! Après la Sibérie et ses rencontres universitaires, découvrez Dakar et son programme pour jeunes francophones.
Cet exercice vous permettait de réviser comment accorder les adjectifs en français. Lisez le texte et son corrigé attentivement.

Pour continuer à progresser en français, vous pouvez maintenant travailler avec l'émission Destination Francophonie à Dakar ! Après la Sibérie et ses rencontres universitaires, découvrez Dakar et son programme pour jeunes francophones.
Conception : Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Publié le 04/11/2015 - Modifié le 10/08/2017
Ivan Kabacoff, présentateur
Cette semaine Destination francophonie vous emmène en Sibérie, à l'Est de la Russie. Froid, immense, sauvage, c'est ainsi qu'on décrit cet espace qui occupe les ¾ de la Russie. Un train mythique, le Transsibérien, est le meilleur moyen de découvrir cette région qui se révèle bien différente de tous ces clichés. Ses habitants vous offrent une généreuse hospitalité et ses grandes villes sont d'importants centres scientifiques. Ainsi, vous allez le voir, la Sibérie peut se faire terre de rencontres autour de la langue française.
 
Bonjour, il y a parfois des idées géniales. Voici celle de l'agence Campus France qui fait la promotion des études supérieures en France : faire voyager des représentants d'universités françaises dans le fameux Transsibérien pour aller à la rencontre des universités russes de toute la Sibérie.
 
Une dizaine de responsable d'écoles françaises de commerce, de langue ou encore de cuisine ont décidé de faire le voyage ensemble pour explorer de nouveaux territoires de coopération en Russie. Une véritable conquête de l'Est ! Loin des habituelles destinations que sont Moscou et Saint-Pétersbourg, ils ont pris le mythique Transsibérien pour visiter les universités russes de Sibérie. Ils ont rencontré de nouveaux partenaires et des étudiants russes pour leur donner envie de poursuivre leurs études en France. Dans la capitale de la Sibérie, Novossibirsk, ils étaient même les invités d'honneur d'un grand salon universitaire ravi d'accueillir cette délégation française pas tout à fait comme les autres.
 
Grâce au Transsibérien, ces universitaires français ont une autre vision de la Russie. Une aventure collective marquante mais aussi une démarche qui touche des sibériens très francophiles. Regardez.
 
Benjamen Rethmeresponsable des relations internationales de l’École de commerce Audencia Nantes
Je pense que ça apporte une cohésion entre les établissements différents parce qu’on a passé toute la soirée à parler de nos expériences… C’est une façon pour que[1] des écoles d’ingénierie, des écoles de commerces puissent en parler pour partager un petit peu les techniques, les stratégies… Je pense que c’est très efficace comme moyen de transport. Quand on est tous ensemble en groupe, c’est beaucoup plus convivial et efficace, beaucoup plus qu’un avion !
 
Natalia Bassenok, directrice du Centre français de l’Université technique d’Altay
C’est important que les Français viennent ici et pas seulement les Russes qui voulaient toujours aller en France. Les Français, ils doivent venir découvrir notre grand pays qui est si grand et qui a beaucoup de possibilités. Et c’est très important de savoir que les Français sont venus de si loin pour promouvoir leur formation chez nous auprès de nos habitants qui sont très éloignés de la France mais qui ont l’amour particulier on peut dire pour la culture française.
 
Ivan Kabacoff, présentateur
Je vous invite à découvrir la Sibérie, un espace trop méconnu où on trouve de très nombreux amoureux de la langue française. On se retrouve quant à nous la semaine prochaine pour une nouvelle destination. D'ici là, bonne semaine à tous sur la planète francophone.
 


[1] Forme correcte : « C’est une façon d’échanger »
 

Grammaire / L'accord et la place des adjectifs


L’accord des adjectifs

L’adjectif qualificatif donne une qualité à un nom.
Exemples :

Un café noir

Une grande maison


L’adjectif s’accorde en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le nom qu’il qualifie.

Masculin singulier

Féminin singulier

Un petit garçon
Une petite fille

Masculin pluriel

Féminin pluriel

Des petits garçons

 
Des petites filles

 

Masculin singulier

Féminin singulier +e

Masculin pluriel +s

Féminin pluriel +es

petit
vert
intéressant
froid
grand
noir
sale
agréable
jeune
cassé
bas
bon
gros
italien
 
beau
petite
verte
intéressante
froide
grande
noire
sale
agréable
jeune
cassée
basse
bonne
grosse
italienne
 
belle
petits
verts
intéressants
froids
grands
noirs
sales
agréables
jeunes
cassés
bas
bons
gros
italiens
 
beaux
petites
vertes
intéressantes
froides
grandes
noires
sales
agréables
jeunes
cassées
basses
bonnes
grosses
italiennes
 
belles


La place des adjectifs

Il n’y a pas de règle facile concernant la place des adjectifs.

La majorité des adjectifs sont placés après le nom, notamment les adjectifs qui indiquent la couleur, la forme, la religion et la nationalité.
Un livre intéressant, des pommes vertes, une église catholique, des tables rondes, des femmes chinoises.

Les participes présents ou passés employés comme adjectif se placent également après le nom.
La porte fermée, un écrivain connu, un roman passionnant.

Généralement, les adjectifs courts, tels que beau, joli, double, jeune, vieux, petit, grand, gros, mauvais, demi, bon, nouveau, se placent avant le nom.

Les adjectifs numéraux se placent également généralement avant le nom.
Le premier amour, le deuxième enfant, le dernier métro.

Certains adjectifs peuvent se placer avant ou après le nom. La signification change.

Vous aimerez peut-être