Destination Francophonie A2 Élémentaire

Destination Japon

Que représente la langue française et la francophonie pour ces trois « ambassadeurs » du Japon ? Écoutez l'émission à partir de 1'25 et replacez les mots suivants dans le texte proposé.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
DestinationFrancophonie-JAPON-video
Le monde n'est pas seulement anglophone. On veut développer aussi les liens francophones. Dans le monde francophone, il y a de plus en plus de jeunes, et on favorise les échanges entre les pays, comme cela on va avoir le co-développement dans 20 ans, dans 50 ans...

On apprend le français parce qu'il y a des choses à partager. Et pouvoir s'exprimer ou partager en français c'est bien parce qu'il y a des autres francophones qui partagent la même pensée, même valeur, même appréciation d'une civilisation...

 

Au Japon, l'image de la langue française c'est la France. Je veux vraiment changer cette image car la valeur de la langue française c'est la diversité, c'est la richesse du peuple et de la culture francophone

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Faites des pauses après chaque interview.
Cliquez deux fois sur un mot pour avoir une traduction.

Adjectifs : francophone, anglophone
Verbes : partager
Noms : liens (nom masculin pluriel), jeunes (nom masculin pluriel), diversité (nom féminin singulier)

Bravo

Vous avez compris les propos de ces 3 « ambassadeurs » du Japon, c'est bien.
Partager, la diversité, créer des liens, les jeunes... Et pour vous, que représente la langue française et la francophonie ? Pourquoi apprenez-vous le français ? Notez vos idées. 



Cet exercice se concentrait sur les trois interviews à la fin de la vidéo.
Lisez les réponses et assurez-vous de bien comprendre les trois propos. Cherchez les mots difficiles, double-cliquez pour obtenir une traduction.
Conception : Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Publié le 27/02/2017 - Modifié le 10/08/2017
Voix off

Cette semaine, Destination francophonie vous emmène au Japon, le Pays du Soleil levant.

 

Voyager au Japon, c’est vivre l’expérience des contrastes en passant de l’univers trépidant de ses villes à une nature presque sauvage avec ses montagnes couvertes de forêts et ses volcans aux sommets enneigés.

Le Japon, c’est une culture étonnante, tout en raffinement.

Pour de nombreux Japonais, la langue française c’est avant tout la France, la mode, Paris et la gastronomie. Mais aujourd’hui, le Japon décide de s’ouvrir à l’ensemble des pays de la Francophonie.

 

Ivan Kabacoffprésentateur de l’émission

Bonjour. Le Japon est un archipel bien loin des pays francophones. Il existe depuis longtemps une attirance très forte pour la France, sa langue et sa culture. Alors pourquoi les autorités japonaises souhaitent s’ouvrir aujourd’hui non plus seulement à la France, mais à tout l’espace francophone ?

D’abord, parce que sa capitale Tokyo va accueillir le plus grand événement planétaire : les Jeux olympiques en 2020. Un tiers des pays participants seront francophones. La langue officielle des Jeux, c’est aussi le français. La francophonie, c’est également une manière de se rapprocher de l’Afrique où le Japon mène une coopération active.

Commence alors une opération séduction, comme ce fut le cas au dernier Forum mondial de la langue française à Liège. Une délégation officielle composée de jeunes Japonais est venue présenter en français les attraits du Japon aux autres jeunes venus de toute la francophonie. Ces moments d’échanges permettent ainsi de chasser les clichés, et donnent envie de découvrir ce pays francophile, éloigné de l’espace francophone.

Nous sommes donc allés à la rencontre de ces ambassadeurs du Japon pour leur demander ce que la francophonie et la langue française représentent pour eux, regardez.

 

Masakazu Nagata, ancien chargé de la francophonie au cabinet du Premier ministre du Japon

Le monde n’est pas seulement anglophone. On veut développer aussi les liens francophones. Dans le monde francophone, il y a plus en plus des jeunes[1]. Et on favorise les échanges entre les pays, comme ça on va avoir le co-développement dans 20 ans, dans 50 ans, on regarde vraiment l’horizon comme ça.

 

Atshushi Kato, chef du service communication à l’Ambassade du Japon en France

On apprend le français parce qu’il y a des choses à partager, et pouvoir s’exprimer ou échanger en français, c’est bien parce qu’il y a des autres francophones qui partagent la même pensée, même valeur, même appréciation d’une civilisation, liberté, etc.

 

Kana Morinaga, professeure de français, membre de la délégation japonaise au Forum mondial de la langue française de Liège

Au Japon, l’image de la langue française c’est la France. Je veux vraiment changer cette image, parce que la valeur de la langue française c’est la diversité, et la richesse du peuple et de la culture francophone.

 

Ivan Kabacoffprésentateur de l’émission

Vous retrouverez l’intégralité de ces témoignages sur notre site Internet. Nous, on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle destination. D’ici là, bonne semaine à tous sur la planète francophone.

[1] Forme correcte : « il y a de plus en plus de jeunes »

Vous aimerez peut-être