Paroles de clips A2 Élémentaire

Black M - Le plus fort du monde

Dans cette chanson, il y a beaucoup de nasales, c’est-à-dire des sons qu’on prononce avec le nez :  comme « sans »,  comme « son » et  comme « vingt ».
Écoutez les phrases proposées et indiquez dans la case combien de nasales on entend.
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
nbOk1 mot(s) correctement orthographié(s)
nbOk2 mot(s) mal accentué(s)
nbKo mot(s) à corriger

Attention

N’hésitez pas à écouter chaque extrait plusieurs fois.

Attention, il y a beaucoup de nasales dans l' extrait 4. Concentrez-vous !

Bravo

Vous avez parfaitement retrouvé les nasales dans les paroles.
Faites l'activité suivante pour repérer les mots qui contiennent des nasales.
Cette activité vous permet de repérer les nasales dans les phrases de la chanson.
Lisez la solution, puis faites l'activité suivante pour repérer les mots qui contiennent des nasales.
Conception : Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Publié le 19/02/2019
Remarque : pour être proche des paroles, la transcription utilise la forme orale de certains mots. En savoir plus

Mon papa à moi c'est le plus fort du monde
Il vient de loin, il a souffert, si t'as du temps faut qu'j'te raconte
Mon papa à moi c'est le plus fort du monde
Il vient de loin, il a souffert, si t'as du temps faut qu'j'te raconte


Il s'est battu, contre le monde, il était têtu (têtu)
J'peux t'faire un film sur son vécu (vécu)
Quand il me parle j’l'écoute avec attention et passion
Plus fort que Superman, j'suis pas objectif
J'suis son plus grand supporter, c'est mon génie
Je ne suis rien sans lui, il m'a, il m'a tout appris
Je ne vois pas le futur sans mon père, c'est mon plus grand repère

Mon exemple, le daron, le chef, le vrai patron
Sans lui je tourne en rond, en rond
Mon exemple, le daron, le chef, le vrai patron
Sans lui je tourne en rond, en rond

[Refrain]

Il a l'habitude, il protège mes arrières, c'est ma sécu (sécu)
Le débrouillard n'a pas fait d'études
Quand il me parle, j'l'écoute avec attention et passion
Je dors tellement bien quand il est là
Parce qu'il, parce qu'il est comme mon ange gardien
Il sait me rassurer, à toujours assurer, j'ai jamais manqué de rien
Oui, je l'aime autant qu'maman, je resterai toujours son enfant

Mon exemple, le daron, le chef, le vrai patron
Sans lui je tourne en rond, en rond
Mon exemple, le daron, le chef, le vrai patron
Sans lui je tourne en rond, en rond

[Refrain]

[Pont]
Personne ne peut battre papa, personne ne peut battre papa
Personne ne peut battre papa, personne ne peut battre papa
Personne ne peut battre papa, personne ne peut battre papa
Personne ne peut battre papa, personne ne peut battre papa

Mon exemple, le daron, le chef, le vrai patron
Sans lui je tourne en rond, en rond
Mon exemple, le daron, le chef, le vrai patron
Sans lui je tourne en rond, en rond

[Refrain]

Prononciation / Le son « on »

Avez-vous déjà essayé d’imiter un Français qui parle ? Avez-vous déjà imité certains sons qui vous paraissent typiques du français ?
Comment trouvez-vous les voyelles du français : affreuses, normales, plutôt / vraiment belles ? Vous ne savez pas ?

Est-ce que la différence entre :
son et
sans
est impossible, difficile, facile à entendre ?
dont et
dent
est impossible, difficile, facile à prononcer ?

Quelle est pour vous la voyelle la plus belle ?
Quelle est pour vous la voyelle la plus affreuse ?
 

Le [õ] est une voyelle souvent caractéristique du français pour les oreilles étrangères. Elle fait partie des voyelles nasales comme le son [ã], par exemple dans
"cent ans"
et [ɛ̃], comme dans
« vingt ».


Le son [õ] est l’équivalent nasal de [o], un son grave comme situé au milieu du corps. Quand on le prononce, l’air sort à la fois par la bouche et par le nez. Si c’est difficile, on peut commencer par dire [o] en se pinçant la racine du nez.

Le son [õ] s’écrit généralement :

"on" :
boisson
poisson
citron
"om" + p/b :
sombre
   

On l’entend dans les onomatopées suivantes :
"Ding dong"
"Ronron"


Entrainez-vous !
Le son [õ] est un son grave, labial, de tension moyenne. 

Si vous avez tendance à prononcer le son [ã] quand vous voulez dire le son [õ] : pensez à projeter les lèvres en avant, la bouche presque fermée, comme pour donner un baiser.  

Vous pouvez imiter les modèles :
- répéter en suivant le modèle, plus ou moins vite, en criant, en chuchotant.
- répéter en même temps que le modèle, le plus précisément possible.
 

Vous aimerez peut-être