Première classe A1 Débutant

Prononciation : la prononciation du « e »

Écoutez les phrases et associez l'expression à la bonne colonne.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
J'entends tous les "e" à l'intérieur de la phrase.
À ce soir !
Ce matin ?
Je n'entends pas tous les "e" à l'intérieur de la phrase.
Au revoir !
À demain matin !
À la semaine prochaine !
On se téléphone ?

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Bravo

Conception : Geneviève Briet, Université catholique de Louvain
Publié le 02/08/2013 - Modifié le 25/10/2019

Prononciation / La prononciation du “e“


Le « e » muet est une voyelle instable.

- En fin de phrase : on ne le prononce pas.
Exemple : 
« J’ai pas envie ».


- En début de phrase : on le prononce.
Exemple : 
« Je peux pas sortir ».


- À l’intérieur de la phrase : on le prononce pour éviter de prononcer 3 consonnes différentes de suite.
Exemple :
« Ma chemise me boudine ».

Mais
« on commandera ».


- Devant un mot qui commence par une voyelle : on ne le prononce pas et on ne l’écrit pas, on le remplace par une apostrophe (« ' »).
      e (ce, de, je, le, me, ne, te, se, que → c’, d’, j’, l’, m’, n’, t’, s’, qu’)
Exemples :
« j’ai l’air d’une… »

« On s’excuse »

« On n’a qu’à dire » ·


- Ce phénomène appelé « élision » se produit aussi pour les voyelles « a » et « i ».
a (la → l’ « l’étudiante »)
i (si il → s’il « s’il vous plait »)

Note : le chanteur adopte une forme de négation familière à l’oral. Il ne prononce pas le « ne » de « ne pas ».
Exemple :
Je peux pas → Je ne peux pas
J’ai pas envie → Je n’ai pas envie

Vous aimerez peut-être