Première classe A1 Débutant

Prononciation : groupe rythmique et intonation (2)

Écoutez la vidéo. Pour chaque phrase, choisissez la bonne intonation (la la la).
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
PC-Travail-Metier-Pron-GroupesRythmiquesIntonation-ParAllianceFlamenco-Video
1. Je suis espagnole : la la / la la la|la la la / la la la / la

2. et je suis professeur de flamenco. : la la la / la la la / la la la la|la / la la la la

3. et j'habite à Bruxelles. : la la la / la la la|la la la / la la la / la la la

4. Je prépare mon cours de danse ici. : la la la / la la la la la la|la la la / la la la

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Bravo

Conception : Geneviève Briet, Université catholique de Louvain
Publié le 04/05/2013 - Modifié le 22/08/2017
Paula Perez Sasbina
Bonjour, je m'appelle Paulina, je suis espagnole, et je suis professeur de flamenco et j'habite à Bruxelles. Je continue à apprendre le français.
La journaliste
Ici, à l'Alliance française ?
Paula Perez Sasbina
Ah oui.
La journaliste
De Bruxelles ?
Paula Perez Sasbina
Oui.
[...]
Paula Perez Sasbina
Je prépare mon cours de danse ici, parce que après, je donnerai un cours de danse orientale et de flamenco. J'aime beaucoup ce salon de thé.

Prononciation / Groupe rythmique et intonation (2)

En français, on ne fait pas de pause entre tous les mots. Les francophones prononcent aisément 6 syllabes de suite sans faire de pause entre les syllabes.
Quand on parle en français, on donne de l’énergie sur la voyelle de la dernière syllabe prononcée du mot ou du groupe de mots. On appelle ce groupe de mots : groupe rythmique. L'énergie sur la dernière syllabe permet de repérer la fin du mot ou du groupe et ainsi, de repérer les différents groupes rythmiques.
Exemples :

Bonjour, je m'appelle Paulina (la la / la la la / la la la)

Je suis espagnole (la la / la la la)
 

L’allongement de la dernière syllabe du groupe rythmique est très présent dans :
- les listes et les énumérations

une feuille, deux stylos, trois documents, …

- les hésitations

celui-ci… ou celui-

- la voix criée

Comment ? Je n’entends rien !

- ou la voix chuchotée

C’est important.

- et aussi en parole naturelle, en particulier dans les récits

Et alors...

Le français est donc spécifique, car il n’y a pas un accent par mot. Il faut déplacer l’accent selon la place que le mot occupera dans la phrase.
Les étrangers ont tendance à mettre trop d’accents dans une phrase en français. Ils peuvent se repérer à l’intonation qui s’ajuste au groupe rythmique.
 


En savoir plus :

Vous aimerez peut-être