Première classe A1 Débutant

Prononciation : élision et effacement

Écoutez la chanson et complétez les paroles.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
PC-Sante-Souffrance-Prononciation-Respire-Mickey3D-Elision-Video

Je vais te raconter l'histoire|une histoire de l'être humain.

Au début y avait|il n’y avait rien, au début c'était|cela était bien

Puis l'homme|un homme a débarqué avec ses gros souliers

Des routes à sens unique qu'il|qu’elle s'est mis à tracer

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Bravo

Conception : Geneviève Briet, Université catholique de Louvain
Publié le 02/04/2013 - Modifié le 13/12/2019
Mickey 3D
Approche-toi petit, écoute-moi gamin,
Je vais te raconter l'histoire de l'être humain
Au début y avait rien au début c'était bien
La nature avançait y avait pas de chemin
Puis l'homme a débarqué avec ses gros souliers
Des coups de pieds dans la gueule pour se faire respecter
Des routes à sens unique qu'il s'est mis à tracer
Les flèches dans la plaine se sont multipliées

Prononciation / Élision et Effacement

L'élision

En français, il est difficile d'entendre les limites entre les mots, car la prononciation peut associer la consonne finale d'un mot avec l'initiale vocalique du mot suivant. 
Dans un groupe de mots associés grammaticalement, la voyelle finale ("e", "a" le plus souvent, parfois "i", "u"), du premier mot disparaît devant un mot qui commence par une voyelle. La voyelle élidée est signalée à l'écrit par une apostrophe " ' ".
 
Dans la prononciation, la consonne qui précède la voyelle élidée forme une syllabe avec la voyelle du mot suivant :

l'infirmier, l'infirmière, l'ophtalmologue, l’œil, l'oreille, l'homme, l'hôpital,... 
un infirmier / une infirmière / un ophtalmologue / un œil / une oreille / un homme / un hôpital

Mais au pluriel :

les infirmiers, les infirmières, les ophtalmologues, les yeux, les oreilles, les hommes, les hôpitaux.

La voyelle élidée est le plus souvent un "e" (le, ce, me, je, te, se, ne, de, que, parce que, puisque, lorsque, jusque...), aussi un "a" (la), un "i", dans la construction si + il -> s'il.


L'effacement

Dans certains mots fréquents, et uniquement à l'oral dans une situation familière, des voyelles ou des consonnes peuvent disparaître :
 
 - Effacement de [y] dans "tu" devant voyelle :

Tu en veux ? -> T'en veux ?

- Effacement de [l] dans "il(s)" :

"Il y a" > "Y a"

"Il n'y a rien" > "Y a rien"

"Il n'y a pas de chemin." > "Y a pas de chemin."

Vous aimerez peut-être