Destination Francophonie B1 Intermedio

Destination Melbourne (Australie)

Observons pour finir le vocabulaire de la radio.
Écoutez l'émission et complétez les phrases. Aidez-vous des définitions entre parenthèses.
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
DF-Melbourne-Australie-video
  • Pour entendre du français, on peut écouter les émissions|é........ (programmes) en français qui sont diffusées|d........ (émises) par la radio publique SBS.
  • La grille|g..... horaire|h...... (plan de l'ensemble des diffusions) de la radio est adaptée après chaque recensement : selon la présence de la langue dans le pays, la programmation|p............ (l'ensemble des diffusions) va être plus ou moins importante.
  • La France prend une part énorme de ce que l'on passe à l'antenne|a...... (la radio).
nbOk1 palabra (s) correctamente ortografiada (s)
nbOk2 palabra (s) equivocadamente acentuada (s)
nbKo palabra (s) quedan por corregir
Cuidado
Le vocabulaire concerne la radio. Réécoutez plusieurs fois l'émission et faites des pauses pour compléter les phrases.
Peut-être avez-vous entendu le bon mot, mais l'avez mal orthographié ?
¡Enhorabuena!
Vous avez non seulement trouvé tous les mots recherchés mais en plus vous avez su les orthographier correctement : félicitations !

Découvrez d'autres informations sur l'Australie sur le site de TV5MONDE.

Prenez le temps de relire les phrases complétées, puis réécoutez une dernière fois l'émission pour retrouver le vocabulaire en contexte.

Découvrez d'autres informations sur l'Australie sur le site de TV5MONDE.
Conception:

Catherine Minala, Alliance française de Bruxelles-Europe

Published on 14/09/2020

Ivan Kabacoff (en voix off) :
Cette semaine, Destination Francophonie vous emmène à Melbourne, en Australie.
Ivan Kabacoff
Bonjour ! Ce n’est pas pour rien que l’on dit de Melbourne que c’est l’une des villes où l’on vit le mieux au monde.
Ivan Kabacoff (en voix off)
La deuxième agglomération d’Australie combine trois choses qu’adorent les Australiens : le sport d’abord, que vous pouvez pratiquer dans un jardin botanique de toute beauté en plein cœur de la ville. La culture ensuite que vous trouvez partout et sous toutes ses formes, comme l’art de la rue qui donne un cachet très coloré à la ville. Et enfin la gastronomie qui est une institution pour les Australiens : une cuisine mixant les saveurs locales, européennes et asiatiques.
Ivan Kabacoff
Bon, vous l’avez compris, vous ne pouvez que tomber amoureux de Melbourne. Mais vous allez me dire, comment les habitants de cette ville peuvent entrer en contact avec la langue française ?
Ivan Kabacoff (en voix off)
Vous pouvez manger dans l’un des très nombreux restaurants français de la ville et pour avoir accès à la langue et à la culture françaises, vous pouvez fréquenter la très belle Alliance française ou écouter les émissions en français diffusées par la radio publique SBS.
Radio SBS
Bonjour à tous ! Vous écoutez le programme en français de Radio SBS.
Christophe Mallet
Bonjour, je m’appelle Christophe Mallet. Je suis en charge des programmes en français à la radio nationale australienne SBS.
Christophe Mallet (à la radio) :
Mesdames et messieurs, bonjour, il est 13 heures, nous sommes le dimanche 3 mars 2019, vous écoutez le français sur Radio SBS.
Christophe Mallet :
Radio SBS a été créée en 1975. L’idée, c’était de, comme le gouvernement venait de créer Medicare, donc l’équivalent de la sécurité sociale en France, et bien c’était d’informer et d’expliquer ce qu’était la sécurité sociale, eh bien, à toutes les personnes qui vivaient en Australie et qui ne parlaient pas forcément l’anglais. Donc, du coup, ça a été créé avec huit langues. Le français a été créé en 1976. Mais c’est vrai qu’au bout d’un an, ils se sont dit : « on a un outil dans les mains, plutôt extraordinaire pour pouvoir communiquer avec tous ces gens qui arrivent dans le pays, qui font ce que l’Australie est aujourd’hui. » Mais pas forcément en anglais, donc dans une autre langue. Et aujourd’hui, on a 68 langues.
J’espère que la situation du français va comme ça en Australie. Principalement parce que le nombre de Français et de francophones augmente. On le voit, tous les 5 ans, il y a le recensement et nous, on est gérés par ce qui est le recensement. C’est à dire que nos chiffres, dont le nombre de programmes, toute la programmation, la grille horaire, est quand même faite en réciprocité avec ce qui se passe sur le recensement. Donc, quand une langue augmente comme le français, forcément notre programmation, notre présence dans la grille va être plus importante ou moins importante selon la présence dans la langue. Donc, les chiffres nous montrent que le français progresse en Australie. Et ça, c’est très important. Et il y a aussi toute la vague de l’immigration africaine qui, on le sait, le français et la salvation du français va passer par l’Afrique. Mais c’est vrai aussi dans les pays comme l’Australie, il y aura un gros pan de l’immigration qui viendra sûrement de l’Afrique vers l’Australie. Pour moi, les défis de demain, c’est vraiment l’ouverture à la francophonie, vraiment. C’est très compliqué de ne pas être franco-français et c’est bête à dire mais en fait quand on voit le volume d’informations qui est généré dans le monde, la France prend quand même une part énorme de cette place. Ne serait-ce que dans la disponibilité de ce qu’on peut passer à l’antenne. Donc, pour nous, le vrai défi aujourd’hui, il est aussi de pouvoir parler aux autres Français, de parler aux francophones canadiens, de parler aux francophones africains, encore une fois. La Nouvelle-Calédonie, c’est vraiment à côté. C’est la réalisation du fait qu’en trois heures, on peut être en France. Mais une autre France.

También puede que le guste...