L'Esprit sorcier B1 Intermedio

Curiosity, le robot explorateur

Connaissez-vous Curiosity, le robot explorateur ?
Écoutez le document et remettez les questions auxquelles il répond dans l’ordre.
Sciences-CuriosityRobot-Video


Qui a lancé Curiosity et quand ?
Qu’est-ce que Curiosity ?
Quel est l’objectif principal du robot ?
Comment est-il équipé et comment travaille-t-il ?
Quel(s) type(s) d’informations récolte-t-il ?
Comment est-il commandé ou piloté ?
Quels résultats a-t-il obtenu jusqu’ici ?
Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Ciertas frases fueron ordenadas correctamente entre sí y serán reagrupadas a continuación en el ejercicio.
Cuidado
Relisez les différentes questions avant de regarder une nouvelle fois le document.
Les images vous aident à identifier la partie du document concernée.
¡Enhorabuena!
Vous avez retrouvé l’ordre exact des informations données sur le robot explorateur Curiosity.
Faites les activités suivantes pour obtenir les réponses aux différentes questions de cette activité.
Cette activité vous permet de comprendre l’information de manière globale.
Lisez attentivement la solution puis faites les activités suivantes pour obtenir des informations plus précises et pouvoir répondre aux questions de cette activité.
La petite voix
Curiosity a été envoyé sur Mars par la NASA en 2011. C’est un engin roulant de l’espace appelé « rover ». Un de ses objectifs : explorer des terrains qui autrefois auraient pu accueillir de l’eau et donc, pourquoi pas, de la vie.
Jean-Pierre Bribing, astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale
L’objectif premier, c’est de se dire « voilà, si on a ces terrains sous la main, si on a des argiles qui ont été formées il y a plus de 4 milliards d’années, est-ce que dans certaines de ces argiles, il ne pourrait pas y avoir des traces de matière organique qui montreraient que le vivant a pu éventuellement démarrer sur Mars aussi. »
La petite voix
Et pour cela, il est bardé d’instruments, et chacun d’eux permet de réaliser des expériences très différentes.
Jean-Pierre Bribing, astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale
Alors, il y a à bord de Curiosity plusieurs paquets d’expériences. Il y a par exemple des expériences chargées de mesurer l’ensemble de l’environnement – la pression, la température, les vents – qui sont posées à même l’engin. Et puis, il y a des instruments qui, à distance, ont la capacité de caractériser ce que l’on a, aussi bien par des images que l’on voit en haut du mât, que par un instrument, fait en particulier en France, qui a la capacité de mesurer la composition de ce qu’il voit, à quelques mètres de distance, en envoyant un faisceau laser qui vaporise le matériau et en analyse la vapeur. Et on peut savoir de quoi était faite la roche que l’on vient de vaporiser. Et puis, il y a, dans la sonde elle-même, des instruments capables de mesurer la composition des échantillons qu’un bras est capable d’aller prélever et ramener dedans. Et on peut faire de l’analyse à la fois de la composition minéralogique et de la composition chimique et moléculaire.
La petite voix
Mais Mars, c’est loin, au plus proche 140 fois la distance Terre-Lune ; il faut donc plusieurs minutes pour envoyer des ordres à Curiosity. C’est pour ça que l’engin ne parcourt que quelques dizaines de mètres par jour. C’est pas une Formule 1 ce rover. Enfin, même à ce rythme-là, Curiosity a prouvé qu’il y a eu de l’eau liquide dans l’histoire de Mars. Mais pour l’instant, pas de trace de vie.

También puede que le guste...