Post scriptum B2 Vantage

Van Gogh

Appuyez-vous sur les synonymes de sens proche proposés entre crochets [ ] pour retrouver le vocabulaire descriptif de cette lettre.
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
PostScriptum-VanGoghGauguin-Video
Une lettre de Van Gogh et Gauguin à un ami commun, voilà un  manuscrit [texte écrit à la main] passionnant… 
Une lettre assez longue : écrite à l’encre [liquide de couleur utilisé pour écrire] noire, sur un double feuillet [page] de papier quadrillé [à carreaux]
Cette lettre a été écrite à deux mains [par deux personnes], même si la part de chacun est inégale.
Van Gogh évoque longuement son travail et ses projets au fil des lignes [dans le déroulement de la lettre].
Puis il cède la plume [le stylo] à Gauguin, qui sera plus bref et ne tracera [écrira] que quelques lignes.
Une longue lettre dans laquelle l’amitié des deux hommes transparaît [ressort, est visible].
nbOk1 word (s) spelled correctly
nbOk2 word (s) incorrectly stressed
nbKo word (s) to correct
Watch out !
Cet exercice vous permet de retrouver les mots utilisés pour décrire physiquement la lettre et non son contenu.
Les images sont une aide : observez-les attentivement et regardez à nouveau le reportage pour refaire l'exercice.
Pour vous aider : les feuillets, pages sont remplies de lignes d'écriture...
Aujourd'hui nous écrivons avec un stylo, mais dans le passé, nous écrivions à la plume...
Well done !
Vous avez retrouvé tous les mots ou expressions pour décrite cette lettre. Bravo.
Lisez bien la solution pour mémoriser les mots de la description de la lettre.
Faites les autres exercices de la série "Post Scriptum", ces mots y seront peut-être réutilisés !
Conception: Margot Bonvallet, CAVILAM - Alliance française
Published on 06/11/2014 - Modified on 10/01/2018
Derrière chaque manuscrit se cache une histoire…
 
Van Gogh et Gauguin, deux maîtres de la peinture, réunis dans une lettre commune adressée à l’un de leurs amis, voilà un manuscrit passionnant.
 
Écrite et envoyée depuis Arles dans les tout premiers jours de 1888, cette lettre à l’encre noire s’étale sur un double feuillet de papier quadrillé.
 
Depuis quelques semaines, Gauguin a rejoint Van Gogh en Arles, dans le but d’un projet artistique commun qui pourrait les mener jusqu’aux îles les plus lointaines.
En attendant, et comme ils l’écrivent, les deux artistes cohabitent et parlent peinture.
 
Cette lettre est la seule que les deux artistes aient écrite à deux mains. Elle était destinée à Émile Bernard,  lui-même artiste, et qui, avec Gauguin, était à l’origine de l’école picturale de Pont-Aven.
Au fil des lignes, Van Gogh évoque avec une grande lucidité leur travail commun, le manque de reconnaissance critique, et l’incompréhension que suscite encore leur peinture. Van Gogh exprime avec emphase son admiration pour Gauguin. Puis il évoque son projet d’association d’artiste, sa vision sur l’avenir de la peinture, et son statut d’innovateur, conscient d’être à la source d’un grand bouleversement, dont il se résigne à ne pas récolter les fruits de son vivant.
 
L’amitié qui lie van Gogh à Émile Bernard l’autorise à raconter aussi quelques sorties dans les milieux de perdition qui peuvent devenir source d’inspiration.
 
Après trois pages et la recommandation d’écrire à un ami commun, Van Gogh cède la plume à Gauguin, qui lui ne tracera que quelques lignes pour évoquer les esquisses de Van Gogh, et saluer son projet de « peintre des tropiques ».
 
Mais l’amitié qui transparaît dans cette lettre sera de courte durée. Après 9 semaines de cohabitation, les deux hommes se disputeront, et Van Gogh se tranchera l’oreille.  
 
S’éloignant, les deux artistes garderont toutefois une admiration mutuelle et Gauguin réalisera le rêve de Van Gogh, en s’installant à Tahiti.

You may also like...