Shamengo B2 Vantage

France : des champignons en ville

Toute entreprise naît d’une simple idée qui se développe puis se concrétise. Pour découvrir l'idée de Cédric Péchard, écoutez le début du reportage ( 0'00 → 0'53) et choisissez les bonnes réponses.
Shamengo-NoirCafeChampignons-CedricPechard-Video

Aujourd'hui, il se boit quotidiennement|mensuellement|tous les deux jours plus de deux milliards de café dans le monde|en France|en Europe. Le marc issu de ces cafés est jeté à la poubelle|incinéré|revendu à bas prix. D'où l'idée de Cédric Péchard...
Cet agronome|ingénieur|agriculteur, passionné d'économie circulaire| durable| de proximité, a eu l'idée en 2009 de réutiliser ce sous-produit|dérivé|produit fini et de le valoriser. Mais comment ?
Le marc de café n'intéresse personne ou presque. Mais, pour Cédric Péchard, ce n'est pas du tout un déchet|une ressource|une richesse, c'est une matière première très rentable|utilisable|disponible  et propre de surcroît, car elle a été pasteurisée|stérilisée|aseptisée lors de son passage dans la machine à café. Mais qu'en faire ?
Il lui faudra du temps avant de trouver une utilisation de ce marc. Il finira par trouver : il l'utilisera comme substrat|substance|substitut pour produire des pleurotes|carottes|pelotes.
Robert Angéniol, CAVILAM – Alliance française
nbOk item (s) out of nb selected correctly
Watch out !
Le texte est une simple reformulation de l'introduction du reportage. Faites des pauses pour répondre à chaque fois que vous obtenez un élément d'information.
Well done !
Vous connaissez l'idée, mais la réalisation n'a pas été simple. Faites l'exercice suivant pour découvrir les conditions de la mise en œuvre.
Pour connaître l'idée, lisez la correction. Puis faites l'exercice suivant pour découvrir les conditions de la mise en œuvre.
Voix off
Cédric Péchard, cultivateur de pleurotes au marc de café recyclé, Versailles, France.
Nous buvons tous les jours plus de deux milliards de cafés dans le monde. Chaque petit noir avalé génère son marc de café qui part directement à la poubelle. En 2009, cet agronome, passionné par l’économie circulaire, décide de valoriser ce sous-produit qui n’intéresse personne.
Cédric Péchard, cultivateur de pleurotes au marc de café recyclé
Si on regarde le marc de café, ben c’est pas du tout un déchet, c’est une matière première en or qui a été pasteurisée par des milliers de machines donc qui est propre. 
Voix off
Cédric met alors deux ans à trouver le moyen de l’utiliser comme substrat pour faire pousser des pleurotes.
Cédric Péchard, cultivateur de pleurotes au marc de café recyclé
Lorsque j’ai annoncé ce genre de projet à ma famille, j’étais à l’époque dans une situation professionnelle très stable et donc ça allait être quand même un raz de marée qui n’est pas évident à gérer. Donc c’est vrai qu’il y a eu cinq ans difficiles : trouver des investisseurs au démarrage d’un projet totalement innovant comme ça c’est pas évident. 
Voix off
Aujourd’hui, les équipes de Cédric récupèrent toutes les semaines plusieurs tonnes de marc de café qui vont être ici mélangées à du mycélium de champignons, avant d’être conditionnées dans ces grands sacs et mises en culture dans les sous-sols de Rungis[1], le plus grand marché alimentaire au monde.
Cédric Péchard, cultivateur de pleurotes au marc de café recyclé
Le lieu est unique, mais le produit aussi. On est les seuls producteurs à vendre ce genre de produits, c’est-à-dire des pleurotes en grappes. 
Voix off
Livrées aux clients, principalement des grands restaurateurs, moins de deux heures après leur cueillette.
Cédric Péchard, cultivateur de pleurotes au marc de café recyclé
Quand nos clients testent le produit, ils disent qu’ils n’ont jamais vu quelque chose comme ça. Il est moins riche en eau, il a plus de tenue à la cuisson, il est plus croquant, il a un goût plus subtil. Quand on leur dit que ça vient de marc de café, ils sont étonnés ; quand on leur dit que ça permet de créer des emplois d’insertion pour des personnes exclues, là ils en reviennent pas. 
Voix off
Tout comme ceux qui achètent dans le commerce des kits prêts à l’emploi pour faire pousser ces pleurotes directement dans leur cuisine.
Cédric Péchard, cultivateur de pleurotes au marc de café recyclé
On arrive à faire un cercle vertueux où finalement le triptyque impact écologique social et économique, ben on est vraiment dedans, là on est au cœur. Ça, c’est une vraie joie de voir que ça commence à prendre. 
Voix off
Alors prêt à rêver d’une fricassée de pleurotes en dégustant votre café ?


[1] La ville de Rungis se situe dans la banlieue sud de Paris, en France.

You may also like...