Courts métrages B2 Vantage

Avant que de tout perdre

Alors que ses enfants font semblant d’aller à l'école, Miriam, employée de supermarché, s'empresse de les récupérer et se rend sur son lieu de travail pour expliquer sa situation à son employeur…
Regardez l'extrait du court métrage et reconstituez l'enchaînement des actions.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice

CourtMetrage-AvantQueDeToutPerdre-extrait1-Video
Miriam et ses deux enfants entrent précipitamment dans le hall du supermarché.
La famille remonte l'allée du supermarché au pas de course.
Les collègues saluent Miriam en l'appelant par son prénom et elle s'engouffre par une porte au fond du magasin.
Elle monte les escaliers quatre à quatre, confie ses enfants à Didier et part immédiatement voir Gaëlle.
Gaëlle, en train de passer en revue les caisses du magasin, s’interrompt à la demande de Miriam.
Dans les vestiaires, Miriam récupère des affaires dans son casier en attendant Gaëlle.
Miriam expose brièvement sa situation à Gaëlle puis fond en larmes dans ses bras.
Le téléphone de Gaëlle sonne. Reprenant subitement ses esprits, Miriam minimise son problème.
Some sentences are in the correct order. These will be carried over to the next step of the exercise.
Watch out !
Cliquez sur les images pour les agrandir. Les plans proposés faciliteront votre repérage.
Well done !
Dans cet extrait, tout va très vite. C'est ce dont témoignent les indications en italique.
Par ailleurs, les informations sont livrées "au compte goutte": plusieurs minutes après le début du court métrage, on apprend, grâce au salut des collègues, le prénom de l'héroïne. On ignore aussi ce qui la pousse à courir ainsi...
Dans cet extrait, tout va très vite. C'est ce dont témoignent les indications en italique.
Par ailleurs, les informations sont livrées "au compte goutte": plusieurs minutes après le début du court métrage, on apprend, grâce au salut des collègues, le prénom de l'héroïne. On ignore aussi ce qui la pousse à courir ainsi...
Conception: Frédérique Treffandier, CAVILAM - Alliance française
Published on 07/01/2015 - Modified on 26/04/2019
Extrait 1
Bruits précipité des talons sur le sol.
Une collègue : Salut Myriam.
Miriam : Salut.
Bruits de pas dans les escaliers.
Miriam : Didier ! Je peux te laisser les enfants s’il te plaît ?
Didier : Qu’est-ce qui se passe ?
Miriam : J’en ai pas pour longtemps.
Didier : Oui, bien sûr. Un temps. Pourquoi tu es speed comme ça ?
Gaëlle : caisse 1 à 11h40, caisse 2 à 12h00, caisse 3 à 11h50, caisse 4 à 12h00 etc…
Rofia : Alors ma belle, panne de réveil ?
Miriam : J’ai encore eu des soucis avec ma voiture. Faut juste que je vois Gaëlle. (À Gaëlle) Je peux te voir deux minutes ?
Gaëlle (au téléphone) : Bon, euh attend, excuse-moi, là je dois m’absenter. Je te passe Rofia.
Rofia : Y’a un nul à la caisse de Fatou.
Gaëlle : Vois ça avec Robocop.
Rofia : Elle est pas encore arrivée.
Gaëlle (à Miriam) : Tu m’attends là ?
Miriam : Euh… aux vestiaires
Gaëlle : D’accord.
Dans les vestiaires.
Gaëlle : Qu’est-ce qu’il y a ?
Miriam : Faut que je vois Savelli là, c’est urgent.
Gaëlle : Mais qu’est-ce qui se passe ?
Miriam : Je suis venue avec les enfants. Je sais plus quoi faire. Je dois partir vite.
Elle se met à pleurer. Sonnerie de téléphone.
Miriam : Mais ça va se tasser, hein, c’est rien.
Gaëlle (au téléphone) : Gaëlle j’écoute. Tu vois ça avec Rofia. Je dois m’absenter.

You may also like...