7 jours sur la planète B1 Threshold

Turquie : le journal Zaman mis sous tutelle

Avez-vous bien compris le vocabulaire du journalisme utilisé dans le reportage ?
Complétez la grille en vous aidant des définitions et des indices visuels.
Écrivez le mot associé à la définition Help on how to respond the exercice
7jours-160311-Turquie-video
nom féminin
C’est l’ensemble des journalistes qui écrivent les articles.

Abdülhamit Bilici en est le directeur.


rédaction
nom masculin
C’est le nombre de journaux publiés chaque jour.

Zaman est le plus gros en Turquie.


tirage
nom féminin
C’est l’ensemble des exemplaires d’un journal publiés en une fois.

Les équipes de Zaman ont réussi à en imprimer une, réduite, avant l’application de la mise sous tutelle.


édition
nom masculin
C’est un journal qui paraît chaque jour.

Le journal Zaman en est un.


quotidien
nom féminin
C’est la première page du journal.

Elle clame « La Constitution est suspendue. » 

une
nom masculin
C’est une personne, abonnée ou non, qui lit un journal.

Cet homme en est un.


lecteur
nom féminin
C’est l’ensemble des journaux et des revues périodiques.

Les atteintes contre sa liberté se multiplient en Turquie.


presse
nbOk1 word (s) spelled correctly
nbOk2 word (s) incorrectly stressed
nbKo word (s) to correct
Watch out !
Vous pouvez consulter la transcription du reportage pour vous aider.
Well done !
Vous avez parfaitement retrouvé le vocabulaire de la presse utilisé dans le reportage. Réutilisez rapidement ces mots dans des phrases de votre choix pour mieux les mémoriser.
Sachez que, souvent, le mot « Une » est écrit avec une majuscule.
Pour vivre le récit de la mise sous tutelle de l’intérieur, vous pouvez lire cet article.
Cette activité vous permet de mieux comprendre le vocabulaire de la presse utilisé dans le reportage. Lisez la correction et pensez à noter ces mots pour ne pas les oublier.
Sachez que, souvent, le mot « Une » est écrit avec une majuscule.
Pour vivre le récit de la mise sous tutelle de l’intérieur, vous pouvez lire cet article.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Published on 11/03/2016 - Modified on 22/02/2017
Voix off

Ils font masse autour d’Abdülhamit Bilici, le directeur de la rédaction de Zaman, qui se rend au travail ce matin malgré tout. Depuis la nuit dernière, le journal qu’il dirige, le plus gros tirage de Turquie, est sous tutelle. Ses équipes ont réussi à imprimer une édition réduite du quotidien juste avant que la décision ne devienne effective. La Une de Zaman clame ce samedi « La Constitution est suspendue », comprenez « Les droits fondamentaux ne sont plus respectés dans la Turquie de Recep Tayyip Erdogan. »

Mustafa Calisanlecteur de Zaman

Personne ailleurs ne pourrait imposer une décision aussi cruelle. Où dans le monde avez-vous vu une telle tyrannie à l’œuvre ?

Ahmet Aldirlecteur de Zaman

Nous sommes tous des êtres humains et chacun d’entre nous compte. Les opinions divergentes doivent pouvoir s’exprimer dans la société.

Voix off

Les autorités turques ne l’entendent visiblement pas ainsi. En début d'après-midi, la police arrose une nouvelle fois la foule de gaz lacrymogène pour la forcer à quitter les lieux. Des scènes de violence qui rappellent celles de la veille lorsque peu avant minuit les forces de l’ordre ont investi le siège de Zaman. Des administrateurs désignés par les autorités ont depuis pris leurs fonctions à la tête du groupe de presse. C’est un tribunal d’Istanbul qui l’a ordonné sans en préciser les raisons, mais elles font peu de doute tant l’hostilité entre le journal et le pouvoir est vive. Les atteintes à la liberté de la presse se multiplient en Turquie. Fin mars, ces deux journalistes d’un autre quotidien d’opposition seront jugés pour avoir fait état de livraison d’armes d’Ankara à des rebelles islamistes en Syrie. Ils risquent la prison à vie.

You may also like...