Mieux se comprendre B1 Threshold

Macro-culture et micro-culture

La Réunion fait partie de la République française, mais elle a sa propre identité, ses propres modes de vie, ses habitudes culturelles.
Visionnez la vidéo et dites si les informations sont vraies ou fausses.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
IEAP-Itineris-LaReunion-Video
La musique est un point culturel commun à tous les Réunionnais.
Les Réunionnais ont l’esprit d’équipe.
L’esclavage fait partie de l’histoire commune de la Réunion.
Les différents peuples se respectent.
Les Réunionnais pratiquent différentes religions.
Une ethnie revendique la propriété de la terre.
Il existe des tensions importantes entre certaines ethnies.
Chaque peuple habite dans une partie précise de l’île.
Tous les Réunionnais ont le même groupe sanguin.
nbOk item (s) out of nb placed correctly
Watch out !
Écoutez bien le commentaire pour retrouver les différentes informations, la première information entendue concerne la terre.
Il y a 5 informations vraies et 4 fausses.
Well done !
Vous avez bien compris tout ce qui fait l'identité de La Réunion.
Dans la culture d'une société, d'un groupe, on distingue des faits liés à une macro-culture de ceux liés à une micro-culture. Qu'en est-il à La Réunion ? Faites l'exercice suivant pour les différencier.
Lisez la solution pour repérer les informations vraies et fausses. Voilà pourquoi certiens informations sont fausses.
Une ethnie revendique la propriété de la terre. // La terre n’appartient à aucun groupe culturel en particulier.
Il existe des tensions importantes entre certaines ethnies. // Les Réunionnais s’entendent bien.
Chaque peuple habite dans une partie précise de l’île. // Les différents peuples cohabitent et se respectent.
Tous les Réunionnais ont le même groupe sanguin. // « Mais le sang est toujours rouge bien sûr » signifie « On est tous différents et en même temps on est tous pareils, on est tous égaux. »

Dans la culture d'une société, d'un groupe, on distingue des faits liés à une macro-culture de ceux liés à une micro-culture. Qu'en est-il à La Réunion ? Faites l'exercice suivant pour les différencier.
Conception: Paulette Trombetta, CAVILAM - Alliance française avec Marion-Valérie Grasset, IEAP
Published on 27/01/2017 - Modified on 30/01/2017
Voix off
Saint-Denis, située au nord de l’Île, la plus grande ville d’Outre-Mer. Avec 134 600 habitants, elle n’a pas à rougir face aux grandes cités de la métropole. Université de l’Océan indien et française, théâtres, unités de recherche, centres culturels publics ou privés, Saint-Denis a tout d’une grande ville de la République. Au cœur du chef-lieu de l’île, des parcs, des musées, des monuments, mais aussi des bâtiments restés pour certains intacts, à l’image de la maison Déramond. 

La Réunion n’a été peuplée qu’à partir du XVIIe siècle. Redécouverte en 1500 par Dias, ancien compagnon de Vasco de Gama, l’île était quasi déserte avant sa prise de possession par la France de Louis XIII. Pour cette raison, aucune ethnie ou groupe culturel n’a jamais pu revendiquer l’appartenance légitime de la terre. Au cours des siècles qui ont suivi, les différentes phases de son peuplement en ont fait la vitrine ethnique de l’Océan indien. Africains, Blancs, Malgaches, Asiatiques, Indiens, Comoriens, Mauriciens s’y côtoient, cohabitent, se respectent au travers de leur culture, de leur religion.

1er homme interviewé
Bon bah heu… Ici, on vit tous dans la même convivialité, avec heu… bon bah c’est vrai, c’est vrai, y’a des hauts et des bas, mais on a toujours vécu dans le même esprit d’équipe. Et puis, bon bin, l’entente, l’entente, c’est génial ici. C’est génial, génial, ah oui. La Réunion, c’est la Réunion mais le sang est toujours rouge, bien sûr.

Voix off
Au cœur de ce brassage ethnique, des points communs, comme la musique par exemple. Les marchés sont baignés par ces notes aujourd’hui créoles et qui proviennent de la réunion de ces cultures à l’image du maloya, un style musical. 

2e homme interviewé
Lève la main le célibataire !
Oui quand il y a eu l’abolition de l’esclavage, le maloya a explosé. Le maloya, le reggae, le ségué, le merengue*, le séga. Ça fait notre culture. Mais notre culture, la culture de la Réunion même, la musique réunionnaise, c’est né à base de maloya, esclavage, c’est ça, voilà.


* le merengue peut être également écrit "mérengué" ou "meringué"

You may also like...