Tourisme en France B1 Threshold

Les huîtres de Bretagne

Un ostréiculteur, un guide, des touristes, un vendeur de coquillages et un restaurateur. Tous sont réunis autour des huîtres. Découvrez-en plus sur leurs activités en répondant aux questions.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice

Tourisme-HuitresBretagne-video
Pourquoi les ostréiculteurs doivent attendre la marée basse ?
Pour accéder aux huîtres, les retourner et les mettre en place.
Pour aller nourrir les coquillages.
Pour retirer le sable et les algues du parc.
Combien de temps laissent-ils les huîtres dans le parc avant de les récolter ?
Plusieurs années.
Plusieurs semaines.
Plusieurs jours.
Qu'est-ce qui est amené par la marée dans le parc à huîtres ?
Des poissons qui mangent les coquillages.
Du plancton qui sert de nourriture aux huîtres.
De la pollution qui vient des bateaux.
À quoi servent le bâton et les gants, les deux outils de l'ostréiculteur ?
À détacher les huîtres et à les retourner dans leur sac.
À décoller les huîtres des poteaux et à les replacer dans l'eau.
À casser les coquilles des huîtres pour pouvoir les manger.
Comment se dégustent traditionnellement les huîtres ?
Arrosées de jus de citron, accompagnées d'un verre de vin blanc.
Trempées dans le vin blanc avec des morceaux de citron.
Coupées en morceaux et mélangées à du citron avec un peu de vin blanc.
nbOk item (s) out of nb selected correctly
Watch out !
Les questions suivent l'ordre du reportage. Faites des pauses et lisez bien chaque proposition.
Well done !
Passez à l'exercice 3 pour découvrir ce que nous apprennent les différentes personnes interviewées.
Passez à l'exercice 3 pour découvrir ce que nous apprennent les différentes personnes interviewées.
Conception: Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe
Published on 04/05/2016 - Modified on 15/02/2017
Voix off
Au petit matin, le golfe du Morbihan à marée basse, les parcs à huîtres se découvrent.
 
Yvan Sélo, ostréiculteur
On va en mettre deux sur la bordure là-bas.
 
Voix off
Pour évincer l’eau, l’ostréiculteur et son équipe ; quelques heures seulement pour installer les poches de jeunes huîtres. Pendant trois ans, ces coquillages vont grandir dans ces eaux pures.
 
Yvan Sélo
On a l’avantage d’avoir une zone qui est brassée par les marées, donc d’avoir une eau riche en planctons, riche en nourriture pour les huîtres.
Sur la gauche on va commencer à apercevoir l’entrée du golfe du Morbihan.
 
Voix off
Un ostréiculteur qui, dès le printemps, enfile son autre casquette. À la barre de son bateau électrique, il devient guide. Pour ces touristes, une balade originale.
 
Yvan Sélo
Ça c’est bon, tenez.
 
Voix off
Car une fois sur les parcs, les vacanciers découvrent le quotidien du métier avec en main gants et bâtons d’ostréiculteur.
 
Yvan Sélo
On prend la poche et là ... On va bien remuer la poche.
 
Voix off
Des huîtres retournées toute l’année, tous les quinze jours, quelque soit la météo.
 
Touriste 1                                          
Je les adore et je découvre … Mais c’est dur !
 
Touriste 2
On se dit les huîtres sont chères mais quand on voit le boulot qu’il y a c’est normal.
 
Yvan Sélo
Y a plus qu’à les manger !
 
Voix off
En prime, petite dégustation. L’huître tout simplement avec du citron et un verre de vin blanc.
 
Voix off
Pour une recette plus gastronomique, le rendez-vous est pris sur le marché de Vannes avec Thierry Seychelles, ce jeune restaurateur étoilé.
 
Thierry Seychelles, restaurateur
Qu’est-ce que tu conseilles ?
 
Voix off
Dans la tête du chef, des huîtres cuites à la vapeur.
 
Gwénaël Le Labourier, conchyliculteur
Alors en général, pour les faire farcies ou les faire chaudes, l’idéal c’est la taille numéro deux dans les plus grosses. Elles vont rétrécir un petit peu la chair à la cuisson.
 
Voix off
Pour nous, une douzaine d’huîtres creuses numéro deux à cinq euros vingt. L’esprit de la recette sera la sobriété.
 
Thierry Seychelles
On est obligé de faire des recettes parfois simples et mettre plus en valeur le produit sans rajouter des connotations ou des herbes, des épices ou quoi que ce soit.
 
Voix off
Une fois achetés les épinards, les oignons et les fleurs comestibles, direction la cuisine du restaurant vannetais.
L’oignon, finement ciselé rejoint cent grammes de beurre frémissant dans la casserole. Ne pas oublier le vin blanc. Place ensuite aux huîtres avec un conseil à suivre absolument.
 
Thierry Seychelles
Toujours enlever la première eau. La première eau n’est jamais très bonne. La meilleure eau, c’est quand elle va se régénérer aussitôt, c’est un être vivant.
 
Voix off
La chair en sera d’autant plus goûteuse. Une fois l’huître enroulée dans sa feuille d’épinard, un geste peu commun : jeter une poignée de foin dans l’eau bouillante. L’huître, placée juste au-dessus, prendra une saveur inédite.
 
Voix off
C’est particulier là ?
 
Thierry Seychelles
Là, le foin à infuser, il évapore donc son infusion et ça va parfumer légèrement les huîtres.
 
Voix off
Quelques fleurs d’ail des ours et pétales de bourrache, pour aiguiser l’appétit.
 
Thierry Seychelles
Ça va permettre d’avoir le côté herbacé de l’épinard, le craquant de l’huître, le iodé et le parfum du beurre fumé.
 
Voix off
Dans le golfe du Morbihan, une balade gourmande pour le plaisir des papilles et le régal des yeux.

You may also like...