Quèsaco B1 Threshold

The Frame, de Frida Kahlo

Connaissez-vous Frida Kahlo et son œuvre The Frame
Regardez cet épisode de Quèsaco jusqu'à 0'46 pour les découvrir.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
Quesaco-2-FridaKahlo-Frame-Video
Le tableau The Frame qui signifie Le Cadre est peint en 1938.
Au Mexique, André Breton, un artiste surréaliste, découvre Frida Kahlo.
Il va présenter une vingtaine de tableaux de Frida Kahlo lors d'une expostion à Paris en 1939.
Le thème de l'exposition est le Mexique.
C'est un autoportrait.

nbOk item (s) out of nb placed correctly
Watch out !
Réécoutez le début de l'épisode avant de corriger vos réponses. Les propositions sont dans l'ordre d'écoute.
Well done !
Aujourd'hui, le Centre Pompidou, à Paris, est le seul musée d'Europe à posséder une œuvre de Frida Kahlo.
Passez à l'exercice 2 pour en savoir plus sur l'artiste.
Aujourd'hui, le Centre Pompidou, à Paris, est le seul musée d'Europe à posséder une œuvre de Frida Kahlo.
​Passez à l'exercice 2 pour en savoir plus sur l'artiste.
Conception: Samira El Azzimani, Alliance française de Bruxelles-Europe
Published on 27/01/2021
Voix off
Frida, c’est sûr, on ne fait rien pour ce monosourcil ? L’histoire de The Frame, Le Cadre en anglais, commence en 1938. André Breton, en voyage au Mexique, découvre Frida Kahlo celle dont l’art est un ruban autour d’une bombe. Subjugué par l’artiste, le surréaliste décide alors d’intégrer une vingtaine de ses toiles à l’exposition parisienne qui se tiendra en 1939, et qui a pour thème le Mexique ! Passée maîtresse dans la « peinture de soi », Frida Kahlo se met en scène. « Je suis le sujet que je connais le mieux », déclare celle qui s’est représentée dans la plupart de ses tableaux. Mais pour mieux comprendre son œuvre, intéressons-nous d’abord à son histoire. À 18 ans, un accident de la route lui brise la colonne vertébrale. Condamnée par les médecins, prisonnière de son corps martyrisé, Frida choisit la vie et la peinture, qu’elle érige en religion, pour exprimer ses souffrances. Ici, telle une apparition divine, l’artiste se matérialise en madone, au centre du montage. La dualité du tableau prend alors tout son sens, entre son attitude figée et la vie qui grouille tout autour d’elle. Approchons-nous d’un peu plus près… Voilà. Le visage est fort, déterminé, charismatique. Avec sa bouche peinte en rouge sang et ses cheveux tressés ornés de fleurs jaunes et d’un ruban vert, elle est la survivante qui défie les chagrins amoureux et la mort. L’autoportrait est sublimé par un cadre chatoyant que la peintre a déniché dans le village de Juquila. Cet objet artisanal, destiné à orner un ex-voto, va donner son nom à l’œuvre. En se lovant au cœur de cet écrin, composé de fleurs et d’oiseaux exotiques, l’artiste pose un geste politique, affirmant ainsi son identité et ses racines mexicaines. Depuis, Frida Kahlo est devenue une icône de la pop culture et du féminisme, mais ça, c’est une autre histoire…

You may also like...