L'Esprit sorcier B1 Threshold

C'est quoi une protéine ?

L’objectif du programme « L’esprit sorcier », dont cette émission est issue, est de « partager le goût de la science et de la découverte ». Mais comment faire découvrir et susciter l’intérêt chez un public de non-spécialistes ?
Écoutez l’émission et rendez à chaque extrait les techniques qu’il utilise en inscrivant les numéros correspondants dans les cases.
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
Sciences-CestQuoiUneProteine-video
Procédés possibles : 1 = Proposer des définitions courtes et simples // 2 = Donner des exemples, faire des comparaisons // 3 = Donner des petits « trucs », des conseils // 4 = Utiliser des mots simples et ne garder que les mots techniques essentiels // 5 = S’adresser directement au public

nbOk1 word (s) spelled correctly
nbOk2 word (s) incorrectly stressed
nbKo word (s) to correct
Watch out !
Pour l'extrait 2, inscrivez les chiffres dans l’ordre numérique, du plus petit au plus grand.
Well done !
Vous avez parfaitement identifié les éléments de vulgarisation scientifique utilisés dans l’émission.
Avez-vous aussi  remarqué que dans chaque extrait, le rythme varie, avec des pauses ou des accélérations, des mots plus marqués, d'autres presque effacés. C'est comme ça qu'on garde l'intérêt de son public.

Vous prendrez bien un couscous ? Regardez cette vidéo pour comprendre en quoi ce plat pourrait être un « modèle de plat équilibré ».
Cette activité vous permet d’identifier les différents procédés de vulgarisation scientifique utilisés dans l’émission.
Lisez la solution et remarquez aussi que dans chaque extrait, le rythme varie, avec des pauses ou des accélérations, des mots plus marqués, d'autres presque effacés. C'est comme ça qu'on garde l'intérêt de son public.

Regardez maintenant cette vidéo pour comprendre en quoi le couscous avec lequel l’émission se termine pourrait être un « modèle de plat équilibré ».
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Published on 26/04/2017 - Modified on 06/02/2019
La petite voix
Il nous faut des protéines pour vivre, d’accord. Mais c’est quoi, concrètement, une protéine ?
La grosse voix
Une protéine, c’est une molécule constituée d’autres petites molécules, reliées entre elles. Pour mieux comprendre, tu peux voir la protéine comme un collier de centaines de perles. Ces perles, ce sont les acides aminés. Il existe une vingtaine de perles différentes et il est important qu’elles soient placées dans un ordre précis, pour que la protéine puisse fonctionner. Attention ! S’il manque une seule perle, le collier ne peut pas être fabriqué.
La petite voix
Donc, il me faut des perles de toutes les couleurs et c’est bon, j’peux fabriquer une protéine ?
La grosse voix
Oui. Sauf que notre organisme ne sait pas toutes les fabriquer, ces perles. Il existe 8 acides aminés que notre corps ne sait pas synthétiser. Nous devons donc nous les procurer par l’alimentation. On les appelle les acides aminés essentiels. Il y a : la leucine, la thréonine, la lysine, le tryptophane, la phénylalanine, la valine, la méthionine et l'isoleucine. Il existe une phrase mnémotechnique pour les retenir : « Le très lyrique Tristan fait vachement méditer Iseult ».
La petite voix
Ha, pas mal ! Bon et je suppose qu’il ne sert pas qu’à faire joli, ce collier d’acides aminés ?
La grosse voix
Ah non. Les protéines font fonctionner tous les processus physiologiques, comme la digestion, par exemple, grâce aux enzymes digestives. Eh oui ! Les enzymes sont des protéines, mais ce n’est pas tout. C’est aussi le cas de l’hémoglobine, contenue dans les globules rouges, des anticorps, pour nous défendre des microbes, ou encore de certaines hormones. Et puis, les protéines permettent le renouvellement des tissus musculaires, des cheveux, de la peau, des ongles. Tu vois, la petite voix : elles sont indispensables, les protéines.
La petite voix
Bon, et ces acides aminés essentiels, on les trouve où ?
La grosse voix
Dans les protéines animales et végétales : les produits laitiers, la viande, le poisson, les œufs sont des sources de protéines animales. Mais il existe aussi des sources de protéines végétales comme les céréales et les légumineuses. Mais comme les céréales ne contiennent pas la lysine et que les légumineuses n’apportent pas de méthionine, l’astuce c’est de les mélanger pour avoir tous les acides aminés essentiels dans l’assiette. Comme dans le couscous, où il y a du blé, avec la semoule, et des pois chiches.

You may also like...