Diplôme de français des relations internationales B1 Mittelmaß

Quand la jeunesse africaine s'implique en politique

Quelle analyse Mohamed Tozy fait-il de la jeunesse qui semble (vouloir) prendre le pouvoir en Afrique ?
Écoutez l’extrait et dites si les propositions sont vraies ou fausses.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
FRI-B1-EtSiVousMeDisiezLaVerite-EnjeuxAfrique-Video
1.
La jeunesse africaine d’aujourd’hui utilise abondamment Internet et les réseaux sociaux. Vrai|Faux
2.
Les valeurs véhiculées par les différents mouvements citoyens circulent rapidement. Vrai|Faux
3.
Mais ces valeurs sont très différentes d’un pays à l’autre. Faux|Vrai
4.
Selon Mohamed Tozy, il existe aujourd’hui une vraie complicité entre les « cadets » et les « seniors ». Faux|Vrai
5.
 Pour le politologue marocain, les seniors avaient globalement une meilleure instruction et une meilleure formation que les cadets. Faux|Vrai
6.
 Cette différence se note dans plusieurs domaines, y compris ceux auxquels on ne pense pas forcément. Vrai|Faux
7.
 Pour Mohamed Tozy, la jeunesse africaine actuelle rappelle celle qui a pris le pouvoir après les indépendances. Vrai|Faux
nbOk Bestandteil(e) von nb richtig ausgewählt
Vorsicht!
Les informations données sont des reformulations. Prenez le temps de les relire attentivement avant d’écouter une nouvelle fois l’extrait.
Pour vous aider, elles suivent l’ordre d’écoute.
Bravo!
Vous en savez maintenant plus sur la jeunesse dont parle Mohamed Tozy.
Voici la justification des phrases fausses :
3. Mais ces valeurs sont très différentes d’un pays à l’autre. > « Et je pense qu’elle (= la jeunesse) est en train de forger un horizon commun. »
4. Selon Mohamed Tozy, il existe aujourd’hui une vraie complicité entre les « cadets » et les « seniors ». > « c’est-à-dire un conflit entre les cadets et les seniors... »
5.  Pour le politologue marocain, les seniors avaient globalement une meilleure instruction et une meilleure formation. > « Les cadets sont mieux instruits, mieux connectés, mieux formés. »

Faites la dernière activité pour identifier les différentes intentions qu’il exprime dans son analyse de la situation.
Cette activité vous permet de mieux comprendre le portrait que Mohamed Tozy dresse de la jeunesse africaine dans son analyse.
Lisez la solution puis faites la dernière activité pour identifier les différentes intentions qu’il exprime dans son analyse de la situation.

Voici la justification des phrases fausses :
3. Mais ces valeurs sont très différentes d’un pays à l’autre. > « Et je pense qu’elle (= la jeunesse) est en train de forger un horizon commun. »
4. Selon Mohamed Tozy, il existe aujourd’hui une vraie complicité entre les « cadets » et les « seniors ». > « c’est-à-dire un conflit entre les cadets et les seniors... »
5.  Pour le politologue marocain, les seniors avaient globalement une meilleure instruction et une meilleure formation. > « Les cadets sont mieux instruits, mieux connectés, mieux formés. »
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française, avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 20/07/2016 - Modified on 07/02/2020
Denise Epoté, présentatrice
Quelle analyse faites-vous, Mohamed Tozy, de l’irruption de la jeunesse africaine aujourd’hui sur la scène politique ? On l’a vu au Sénégal avec le mouvement Y en a marre, on l’a vu au Burkina Faso avec le Balai Citoyen, et puis même récemment en RDC avec le mouvement Filimbi, et on peut même aussi l’évoquer pour le cas du Burundi il y a quelques semaines.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
Je pense qu’on est dans un mouvement assez général donc qui a démarré dans les pays de l’Est en Europe, qui a couvert après la crise de 2008 les pays du Sud – la Grèce, l’Italie, l’Espagne – et puis qui a débouché sur le Printemps arabe…
Denise Epoté, présentatrice
En Tunisie et en Égypte.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
En Tunisie, en Égypte, au Yémen, au Maroc, et cætera. Et je pense que c’est un peu ce…
Denise Epoté, présentatrice
C’est un phénomène mondial.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
C’est un phénomène mondial. C’est… on est face à une jeunesse connectée, une jeunesse connectée qui partage un certain nombre de valeurs qui sont circulées physiquement, circulent virtuellement de façon assez rapide. Et je pense qu’elle est en train de forger un horizon commun qui rend le conflit avec les ancêtres, avec… c’est-à-dire un conflit entre les cadets et les séniors…
Denise Epoté, présentatrice
Les gouvernants notamment.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
À tous les niveaux, même qui ne sont pas gouvernants…
Denise Epoté, présentatrice
Oui. C’est un conflit de générations.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
Ah oui entre les cadets et les séniors qui est assez important. Les cadets sont mieux instruits, mieux connectés, mieux formés et du coup, on le voit à tous les niveaux. Même dans des domaines disons qu’on ne pense pas, même au niveau religieux, c’est-à-dire au niveau au niveau politique, au niveau économique. C’est quelque chose qui est dans l’ordre des choses – on l’oublie assez souvent – parce qu’au moment des indépendances dans la fin des années 1950, les années 1960, ceux qui ont pris le pouvoir, c’était des jeunes. Ils sont toujours là, ils sont trop vieux…
Denise Epoté, présentatrice
Ils sont encore au pouvoir.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
Mais la moyenne d’âge des élites à la fin des années 1950 c’était entre 25 et 30 ans donc… Y compris dans des pays comme le Maroc ou l’Algérie.

Ihnen könnte auch gefallen...