Diplôme de français des relations internationales B1 Mittelmaß

Liban : naissance d'un pays singulier

Le Liban a célébré en 2020 l’anniversaire de sa naissance.
Écoutez l’interview de François Boustani et dites quels éléments sont évoqués.
Cliquez sur la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
FRI-64-Boustani-Liban-video

[Quels sont les 2 pays et organisations mentionnés ?]
{la Société des Nations} [–] la France et son Conseil (= son gouvernement) [–] {l’Empire ottoman}
{les territoires ennemis occupés} [–] la Syrie
[Quelles sont les 2 personnalités politiques évoquées ?]
le général Henri Gouraud [–] {Albert Trabaud} [–] Alexandre Millerand [–] {Monseigneur Elias Hoyek}
nbOk Bestandteil(e) richtig ausgewählt
nbKo ausgewählte(r) Bestandteil(e) zuviel
nb Bestandteil(e) ist/sind noch auszuwählen
Vorsicht!
Pour vous aider, les éléments de chaque catégorie sont notés dans l’ordre d’écoute. Relisez-les avant d’écouter une nouvelle fois l’entretien, en marquant des pauses si nécessaire.
Bravo!
Vous avez parfaitement identifié les éléments clés, pays et personnalités politiques, évoqués dans l’entretien.
Faites l’activité suivante pour comprendre le rôle de chacun de ces éléments dans la création du Liban.
 
Notes :
- la Société des Nations est l’ancêtre de l’Organisation des Nations unies ; c’est elle qui avait institué le mandat français en Syrie et au Liban après la Première Guerre mondiale.
- les Territoires occupés ennemis étaient un ensemble de zones d'administration du Levant par la France et le Royaume-Uni entre 1918 et 1920, qui appartenaient auparavant à l'Empire ottoman.
- Albert Trabaud (1872-1935) a été gouverneur du Liban et de l’île de Rouad.
- Monseigneur Elias Hoyek (1843 – 1931) est reconnu comme le père du Liban moderne et par certains comme le fondateur de l'État Libanais.

Les images d'illustrations en banc-titre sont extraites du livre de l'invité Liban, genèse d'une nation singulière, aux éditions Erick Bonnier.
Pour mieux comprendre l’histoire de la naissance du Liban, cette activité vous permet d’en découvrir les différents acteurs.
Lisez la solution, puis faites l’activité suivante pour découvrir comment est né le pays du Cèdre.
 
Notes :
- la Société des Nations est l’ancêtre de l’Organisation des Nations unies ; c’est elle qui avait institué le mandat français en Syrie et au Liban après la Première Guerre mondiale.
- les Territoires occupés ennemis étaient un ensemble de zones d'administration du Levant par la France et le Royaume-Uni entre 1918 et 1920, qui appartenaient auparavant à l'Empire ottoman.
- Albert Trabaud (1872-1935) a été gouverneur du Liban et de l’île de Rouad.
- Monseigneur Elias Hoyek (1843 – 1931) est reconnu comme le père du Liban moderne et par certains comme le fondateur de l'État Libanais.
 
Les images d'illustrations en banc-titre sont extraites du livre de l'invité Liban, genèse d'une nation singulière, aux éditions Erick Bonnier.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance Française, avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 02/02/2021 - Modified on 27/04/2021
Silvia Garcia, journaliste
François Boustani, est-ce qu’au Liban plus qu’ailleurs encore, l’histoire permet de comprendre l’actualité ?
François Boustani, historien, auteur de Liban, genèse d’une nation singulière
Euh… bien sûr. Pour comprendre le Liban d’aujourd’hui, il faut revenir sur les conditions de sa genèse, en 1920 par le… et sa proclamation par le général Gouraud. C’est un moment clé et fondateur de l’identité libanaise.
Silvia Garcia, journaliste
Vous dites… Le titre de votre livre, c’est Liban, genèse d’une nation singulière . En quoi le Liban est un pays singulier ?
François Boustani, historien, auteur de Liban, genèse d’une nation singulière
Ben, au cours de ce siècle passé, depuis sa création, le Liban a montré qu’il est singulier parce qu’il a permis à plusieurs communautés, plusieurs systèmes sociaux de cohabiter sur son territoire. Une nation singulière parce que ça a été… il y a une liberté qui n’existe pas dans les régimes autoritaires dans la région. Une nation singulière parce que le Liban a respecté les identités multiples. On peut être libanais, on peut être quelque chose d’autre chose à côté, contrairement au nationalisme arabe qui a homogénéisé les sociétés arabes. Une nation singulière aussi parce que ça a été un refuge tout au long du 20e siècle pour les persécutés du Proche-Orient et enfin, ça a été un foyer de rayonnement culturel et humain sur les rivages orientaux de la Méditerranée.
Silvia Garcia, journaliste
Et de la francophonie notamment aussi. Le général français Henri Gouraud proclame la création du Grand-Liban le 1er septembre 20.. 1920, qui deviendra six ans plus tard la République libanaise. Est-ce qu’on peut dire que le Liban est une création française ?
François Boustani, historien, auteur de Liban, genèse d’une nation singulière
Ben, c’est-à-dire c’est le général Gouraud qui l’a dessiné dans ses frontières actuelles. Et ça s’est joué dans le dernier mois avant la proclamation du Grand-Liban, donc le mois d’août 1920. Il y avait… quand on reprend les échanges entre Alexandre Millerand qui était président du Conseil, à Paris, et le général Gouraud qui était à Beyrouth, Alexandre Millerand avait d’autres projets. Il avait… il voulait diviser la zone du mandat français en neuf entités, c’est-à-dire la Syrie et le Liban, et il lui a écrit « Tripoli et Beyrouth n’ont pas leur place dans le Liban, dans le Grand-Liban. Et c’est le général Gouraud qui, à la fin, donc il aura la main sur le dossier, et c’est lui qui va trancher et qui va diviser la zone du mandat français en quatre entités différentes : l’État du Grand-Liban, qui devient six ans plus tard la République libanaise, le gouvernement de Damas, le gouvernement d’Alep et le Territoire des Alaouites. Le gouvernement de Damas et le gouvernement d’Alep vont fusionner ensemble en 1925 pour donner la Syrie.

Ihnen könnte auch gefallen...