Diplôme de français des relations internationales B1 Mittelmaß

L'aide au développement : un enjeu pour le monde

Lors de ses réponses aux questions de Patrick Simonin, Rémy Rioux adopte plusieurs attitudes.
Écoutez les questions et identifiez le style de chaque début de réponse.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
FRI-Invite-RemyRioux-AideDeveloppement-video
Réponse absente
Réponse directe
Réponse indirecte
Réponse modérée
Réponse partielle
Réponse absente
Réponse directe
Réponse indirecte
Réponse modérée
Réponse partielle
Réponse absente
Réponse directe
Réponse indirecte
Réponse modérée
Réponse partielle
Réponse absente
Réponse directe
Réponse indirecte
Réponse modérée
Réponse partielle
Réponse absente
Réponse directe
Réponse indirecte
Réponse modérée
Réponse partielle
nbOk Bestandteil(e) von nb richtig ausgewählt
Vorsicht!
N’hésitez pas à revoir les questions et les réponses dans le contexte pour réaliser l’activité plus facilement. Vous pouvez également consulter la transcription.

Pour vous aider :
- une réponse absente signifie que Rémy Rioux ne répond pas du tout à la question posée par Patrick Simonin.
- une réponse directe signifie que la réponse correspond parfaitement à la question et que la personne interviewée n'évite pas certains aspects de la question.
- une réponse indirecte est une réponse détournée, qui ne correspond pas vraiment à la question posée.
- une réponse modérée signifie que la réponse de l'invité est atténuée, un peu « diplomatique » (la personne interviewée ne veut, par exemple, pas dire au journaliste qu'il se trompe ou que la question est mal formulée).
- une réponse partielle signifie que la réponse de Rémy Rioux n'est pas complète par rapport à ce qui lui est demandé.

Attention : deux questions ont une double réponse.
Bravo!
Vous avez parfaitement compris comment Rémy Rioux répond au journaliste. Lors d’un entretien, n’hésitez pas à moduler vos réponses : cela vous permettra à la fois de maintenir l’attention de votre interlocuteur et de changer l’impact de votre réponse.
Pour mieux comprendre le rôle et les missions de l’AFD, regardez l’émission en entier.
Cette activité vous permet de comprendre comment Rémy Rioux module sa façon de répondre aux questions du journaliste.
Lisez la solution puis entraînez-vous à répondre de différentes façons à une même question pour changer l’impact que vous aurez sur votre interlocuteur.
Pour mieux comprendre le rôle et les missions de l’AFD, regardez l’émission en entier.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française, avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 12/10/2017 - Modified on 07/02/2020
Patrick Simonin, journaliste
Alors, un comité interministériel du 30 novembre dernier a décidé que, désormais, vous pourrez financer des infrastructures culturelles.
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
Alors oui, ça c’est la…
Patrick Simonin, journaliste
Ça va être, c’est une grande nouveauté. Ça veut dire quoi ?
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
C’est une grande nouveauté…
Patrick Simonin, journaliste
Ça veut dire que vous allez aider à construire des cinémas par exemple en Afrique, ce genre de choses ?
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
Nous, notre conviction, c’est que la culture, c’est du développement. La culture, c’est du lien social, c’est de l’économie. Il y a des modèles économiques derrière, il y a de la création de valeur. Et par ailleurs, c’est une façon de défendre la Francophonie, de réduire les tensions. Et donc, on est persuadés de pouvoir jouer un rôle dans ce secteur-là. Il y a beaucoup d’acteurs, beaucoup de musiciens par exemple qui souhaitent se produire en Afrique, dans le monde en développement.
Patrick Simonin, journaliste
Alors, qu’est-ce qu’ils vont faire ? Ils vont s’adresser à vous ? Ils vont vous demander des subventions ?
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
On va essayer de trouver des investisseurs, par exemple qui veulent créer des salles de cinéma ou des salles de spectacles dans les pays où il n’y en a pas, et où aucun financier, aucune banque ne finance ce type d’activités. On peut imaginer d’accompagner des créateurs dans des pays en développement qui ont du mal aussi à trouver du financement, peut-être en passant par le réseau bancaire. On peut, voyez… Tout ce qui a un modèle économique, qu’on peut financer par du don, par du prêt, par de l’investissement…
Patrick Simonin, journaliste
Oui…
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
Ça nous regarde, ça nous concerne. C’est du développement.
Patrick Simonin, journaliste
Oui, alors vous parliez de la Francophonie à l’instant.
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
Oui.
Patrick Simonin, journaliste
50 % de votre action en direction de la Francophonie – vous avez signé un accord-cadre avec l’Organisation internationale de la Francophonie – ça veut dire qu’il y a vraiment… la Francophonie est privilégiée pour vous ?
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
Disons qu’on se tourne souvent vers l’Agence française de développement parce qu’on a ces liens uniques avec nos partenaires francophones. Donc effectivement, 50 % de notre activité a lieu dans des territoires francophones. 50 % en Afrique aussi bien sûr, dans toute l’Afrique pas que l’Afrique francophone, donc ça, c’est vraiment notre signature. Et le partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie et ses différents opérateurs est très stratégique pour nous.
Patrick Simonin, journaliste
Oui…
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
C’est ce qu’on a signé à Tananarive avec Madame Jean, sous le regard du président de la République.
Patrick Simonin, journaliste
C’est une aide conditionnée à la démocratie, à un certain nombre de valeurs ? Ou bien, est-ce que c’est simplement des projets qui déterminent, finalement, ce que vous faites à l’Agence française de développement ?
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
Non, on ne fait pas que du projet. On fait aussi, on dialogue aussi sur les politiques publiques avec le gouvernement. On a aussi maintenant, on est en train de développer beaucoup d’actions dans le domaine ce qu’on appelle la gouvernance, c’est-à-dire l’appui à l’état de droit, la justice…
Patrick Simonin, journaliste
Le développement durable ?
Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement
La bonne gouvernance dans les différents secteurs dans lesquels nous intervenons. Et on va monter en puissance fortement pour attendre là aussi en 2020 huit cents millions d’euros par an. Donc ça, non, la bonne gouvernance, ça nous concerne ; c’est une condition de succès de nos projets.

Ihnen könnte auch gefallen...