Geopolitis A2 Grundkenntnisse

Ponts et tunnels : une géopolitique des grands travaux ?

Pour parler d'un projet, on utilise plusieurs temps pour pouvoir parler d'actions passées, présentes et futures. Voici des informations tirées du reportage. Sélectionnez le temps utilisé dans les verbes en gras dans les phrases ci-dessous. 
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
Geopolitis-ponts-tunnels-video
1. Vladimir Poutine l’a voulu. Passé composé|Imparfait|Futur proche
2. Il existe désormais un pont entre la Russie et la Crimée. Présent|Futur simple|Imparfait
3. La longueur totale du pont sera de 19 kilomètres. Futur simple|Conditionnel|Présent
4. Il y a 75 ans, Hitler avait souhaité faire construire un premier pont, lorsque les nazis occupaient la Crimée. Imparfait|Passé composé|Conditionnel
5. Ce sera le plus grand pont tunnel du monde. Futur simple|Futur proche|Présent
6. On a bien construit le troisième pont sur le Bosphore, reliant deux continents, l’Europe et l’Asie. Passé composé|Présent|Imparfait
nbOk Bestandteil(e) von nb richtig ausgewählt
Vorsicht!
Voici les verbes à l'infinitif : 
1. vouloir
2. exister
3. être
4. occuper
5. être
6. construire
Bravo!
Vous terminez avec succès ce dernier exercice et vous montrez une bonne maîtrise des temps : présent, passé composé, imparfait, futur...

Notez les mots-clés que vous avez découverts dans cette série d'exercices : pont, tunnel, travaux, projets, relier, longueur, coût, etc. Vous pouvez aussi lire la transcription (sous la vidéo) et sélectionnez les mots à retenir.
Cet exercice vous aidait à identifier les temps des verbes : présent, passé composé, imparfait, futur.
Lisez les solutions avec attention.

Notez les mots-clés que vous avez découverts dans cette série d'exercices : pont, tunnel, travaux, projets, relier, longueur, coût, etc. Vous pouvez aussi lire la transcription (sous la vidéo) et sélectionnez les mots à retenir.

Conception: Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Published on 13/06/2017 - Modified on 23/07/2018
Les projets qui se concrétisent
Vladimir Poutine l’a voulu. Il l’a eu. Il existe désormais un pont entre la Russie et la Crimée, enfin, disons, un premier pont auxiliaire, provisoire, qui va être utilisé pour construire l’ouvrage définitif, celui qui reliera la mère patrie à sa Crimée bien-aimée, comme le dit la voix officielle russe. La longueur totale du pont sera de 19 kilomètres. Fin des travaux en 2018. Coût total, 228 milliards de roubles, soit à peu près 3 milliards d’Euros. Pour la petite histoire, il y a 75 ans, lorsque les nazis occupaient la Crimée, Hitler avait souhaité faire construire un premier pont.   

Autre projet d’envergure. Il aura fallu 30 ans pour que ce projet voie le jour : 45 kilomètres de long, ce sera le plus grand pont tunnel du monde, reliant les 3 villes chinoises de Macao, Zhuhai et Hong Kong, les deux anciens territoires portugais et britannique jouissant d’un statut de régions administratives spéciales. Avec là aussi, une volonté politique et économique de donner un nouvel élan à toute cette zone est de la Chine. En réalité, il s’agira d’une suite d’ouvrages, ponts et tunnels, mis bout à bout pour former un ensemble gigantesque dont le coût total avoisinera les 10 milliards d’euros. Mais pas de découragement ! On a bien construit le troisième pont sur le Bosphore, reliant quant à lui deux continents, l’Europe et l’Asie.

Ihnen könnte auch gefallen...