Diplôme de français des relations internationales B1 المستوى المتوسّط

Retours sur un sommet de l'Union africaine

Dans cette collection « confidences d’ambassadeur », des diplomates nous racontent les coulisses d’événements internationaux. Regardez la vidéo et retrouvez la situation dont il est question.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
FRI-MAEDI_Brigitte-Collet-Video
Qui ? – Brigitte Collet est à la fois ambassadrice en Éthiopie et représentante de la France auprès de l’Union africaine.
Quoi ? – Elle nous confie ce qu’il s’est passé lors d'un sommet de l’Union africaine.
Où ? – Ce sommet s’est tenu à Addis Abeba en Éthiopie.
Quand ? – Il s’est déroulé en janvier, juste après le début de l’intervention militaire au Mali.
Pourquoi ? – Durant cette intervention, la France a apporté assistance au Mali.
nbOk عنصر في مكانه الملائم من أصل nb
انتبه!
Aidez-vous de la structure des phrases, des prépositions pour compléter les phrases.
أحسنت!
Maintenant que vous connaissez la situation, nous allons nous intéresser aux personnes, à leurs rôles et leurs fonctions.
Lisez la solution pour bien comprendre la situation. L'exercice suivant vous permettra de mieux connaître les personnes, leur rôles et leurs fonctions.
Conception: Paulette Trombetta, CAVILAM - Alliance française avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 02/12/2015 - Modified on 12/01/2017
Brigitte Collet, Ambassadrice de France en Éthiopie
Alors je suis ambassadrice en Éthiopie et également représentante de la France auprès de l’Union africaine à Addis Abeba.
Ma mission auprès de l’Union africaine est d’exposer les positions, les initiatives françaises sur les sujets débattus par l’Union africaine mais aussi de rendre compte des positions, décisions de l’Union africaine et de ses États membres.
Cette année, naturellement, j’ai été très mobilisée par le Mali, en particulier durant le sommet de l’Union africaine qui s’est tenu fin janvier à Addis Abeba, c’est-à-dire juste quelques semaines après le début de l’intervention militaire française. J’ai eu la fierté de rapporter à Paris qu’à l’ouverture de ce sommet des chefs d’États et de gouvernements de l’Union africaine, aussi bien la présidente de la commission de l’Union africaine, Madame Zuma, que le premier ministre éthiopien, qui préside actuellement l’organisation, ont exprimé publiquement la reconnaissance de l’Institution vis-à-vis de la France pour l’assistance apportée au Mali. J’ai eu aussi la satisfaction de rapporter que, à la fin du sommet, les chefs d’États et de gouvernements ont, dans leur ensemble, par une déclaration, exprimé leur gratitude vis-à-vis de notre pays. Mais il y a eu surtout un moment très fort qui a été celui où, étant dans les couloirs de l’Institution, car c’était une séance à huis clos entre chefs dÉtats et de gouvernements africains uniquement, un collègue africain est venu vers moi pour m’annoncer que le Président de la transition malienne, Dioncounda Traoré, venait de faire un discours devant ses pairs qui s’était conclu par un retentissant « Vive la France ! ». Et je dois dire que pour moi et mon équipe, ça a été naturellement un moment de grande émotion d’entendre ce « Vive la France ! » prononcé dans l’enceinte de l’Union africaine qui est une institution qui est née de la décolonisation.
Je dirais que j’ai eu le sentiment, durant ces quelques jours du sommet de l’UA, de vivre un moment assez historique dans la relation entre la France et le continent africain.

ربما يعجبك أيضاً...