Terriennes B1 المستوى المتوسّط

Nicholle Kobi - La représentation des femmes noires

Nicholle Kobi dessine les femmes noires, les familles noires.
Écoutez son interview et retrouvez la chronologie de son inspiration.
Attention, l'ordre des informations dans la vidéo ne respecte pas la chronologie.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice

Terriennes-NicholleKobi-Video
Découvrir l’histoire de Rosa Parks
Ne voir que des dessins d’esclaves, des images négatives pendant ses études
Par la suite, ne pas trouver de dessins de femmes noires qui lui ressemblent 
Recevoir des demandes d’illustrations, de mugs…
Créer « Nikisgroove »
S’installer à New York
تم ترتيب بعض الجمل بشكل سليم فيما بينها ونجمعها لإتمام التّمرين.
انتبه!
Pour vous aider à remettre la chronologie dans l’ordre, posez-vous ces questions :
- À quel âge Nicholle Kobi a-t-elle entendu parler de Rosa Parks ?
- Quand elle était étudiante, quels dessins de femmes noires voyait-elle ?
- Est-ce que cela a changé ensuite, voyait-elle des femmes qui lui ressemblaient ?
- Que s'est-il passé en 2015 ? Et en 2018 ?
Relisez les différentes étapes et faites des pauses quand vous écoutez l’interview pour répondre plus facilement.
أحسنت!
Vous avez compris comment est née l’inspiration de Nicholle Kobi et comment elle s’est concrétisée.
Faites l’activité suivante pour comprendre pourquoi la femme noire est si importante pour Nicholle Kobi.
Cette activité vous permet de comprendre comment l’inspiration de Nicholle Kobi est née et comment elle s’est concrétisée.
Lisez la solution, puis faites l’activité suivante pour découvrir pourquoi la femme noire est si importante pour elle.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance Française
Published on 09/07/2020 - Modified on 12/01/2021
Nicholle Kobi, illustratrice et fondatrice de Nicholle Kobi Studios
Bonjour, je suis Nicholle Kobi, franco-congolaise, de Kinshasa. Je suis basée à New York. Je suis donc illustratrice et entrepreneure. Donc j’ai créé une marque de vêtements, de papeterie, basée sur mes dessins qui ont pour thème la femme noire, la femme afrodescendante en général.
[D’où vient votre inspiration ?]
Alors pourquoi d’abord j’ai décidé de dessiner la femme noire ? Parce qu’à la base, je ne trouvais pas dessins de femmes noires, qui me ressemblaient, qui ressemblaient à mes amies, des femmes noires lambda, tout simplement, des Parisiennes… et donc du coup, j’ai décidé de m’y mettre moi-même et de dessiner toutes ces femmes noires, entrepreneures, toutes celles qu’on n’a pas l’habitude de voir, autres que Beyoncé, Nicki Minaj et consorts. Y avait une carence dans ce domaine. Même en étant étudiante, les seuls dessins de femmes noires que je voyais, c’était des femmes esclaves ou des choses très négatives. Donc du coup j’ai décidé, moi, de dessiner des femmes qui me ressemblaient. J’ai eu des demandes, des personnes qui voulaient des prints , des prints1 de ces femmes, de ces dessins, puis des t-shirts, puis des mugs… et puis je me suis dit bon, y a peut-être une niche, y a peut-être quelque chose à faire et donc tout est parti de là. Et j’ai donc créé ma société, « Nikisgroove », qui est aujourd’hui « Nicholle Kobi ».
[Quel a été le déclic et quelle est votre spécificité ?]
J’ai créé donc « Nikisgroove » en 2015 et suite à cela, donc c’était en France, j’étais à Paris, puis je suis partie m’installer à New York en 2018. Pour moi, ma plus-value, c’est le fait de dessiner exclusivement que des femmes noires, que des familles noires. On peut être en plein Paris et représenter la Parisienne aussi !
[Qui est Nicholle Kobi ?]
Ben je suis une jeune femme entreprenante, et qui baisse pas les bras facilement. Donc une battante !
[Quelle est votre vertu préférée ?]
Ma vertu principale et celle que j’apprécie particulièrement chez les autres, c’est l’humilité.
[Que vous inspire l’expression « Femmes d’Afrique en Action » ?]
Ça me renvoie une image, je suis dans l’image. Moi, je vois toutes ces… pour avoir été au Congo et au Zimbabwe, en Afrique du Sud, dans pas mal de pays d’Afrique, je vois toutes ces femmes qui font l’Afrique, toutes ces entrepreneures, toutes ces commerçantes, toutes ces femmes pleines d’idées, mais qui manquent de moyens. Donc pour moi, c’est toutes ces mains africaines qui font de l’Afrique ce qu’elle est aujourd’hui.
[Qui sont vos héroïnes favorites ?]
Dans la fiction, donc j’en n’ai pas, ça c’est sûr ! Mais dans la vie réelle, j’en ai deux. La première, c’est Kimpa Vita2, qui était une femme congolaise prophétesse, qui a combattu, donc, les occupants portugais, et qui proclamait l’unité du peuple kongo3. La deuxième, c’est Rosa Parks4, qui pour moi, toute jeune à dix ans, j’ai découvert qui elle était, et donc à partir de cette image, de cette femme noire assise dans un bus qui décide aujourd’hui qu’elle allait changer sa situation en ne cédant pas la place, en allant contre les lois établies, elle a bouleversé beaucoup de personnes, elle a bouleversé beaucoup de choses… Et moi, à dix ans, je découvre cette femme, et je me suis dit : « Si elle peut faire ça, elle, autant que Kimpa Vita, je peux tout faire aujourd’hui dans ce monde on a cette liberté d’expression, on est totalement libre. Voilà !
[Quelle est votre devise ?]
Ma philosophie de vie est de ne jamais baisser les bras.
[Votre mot de la fin…]
Un artiste doit refléter sa société, comme l’a dit Nina Simone5. Je pars du principe qu’en tant que femme noire et en tant que femme africaine, c’est à nous-mêmes d’écrire notre société et notre histoire. Bien trop longtemps, on a laissé d’autres personnes écrire notre histoire, nous diriger dans nos vies quotidiennes, et diriger l’Afrique. Et je pars du principe qu’aujourd’hui, chaque Africain doit pouvoir faire quelque chose pour ce continent qui a tant besoin de nous.
Mes ambitions ? J’en ai beaucoup ! Hormis devenir Présidente de la République, non je rigole !


1 Des tirages
2 Kimpa Vita, ou Kimpa Mvita (1684/1686-1706), aussi connue comme Dona Beatriz, a fondé et dirigé le courant religieux antonianiste (mélange de catholicisme et de religions traditionnelles) et s’est battue pour la réunification du royaume Kongo. Elle est morte sur le bûcher, après avoir été condamnée.
3 Le Royaume du Kongo était un empire de l’Afrique du Sud-Ouest, situé sur les actuels territoire du Nord de l’Angola, de Cabinda, de la République du Congo, de la pointe ouest de la République démocratique du Congo et d’une partie du Gabon.
4 Rosa Parks (1913-2005) est une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis. Le Congrès américain la surnommait la « mère du mouvement des droits civiques.
5 Nina Simone (1933-2003), de son vrai nom Eunice Kathleen Waymon, était une pianiste, chanteuse, compositrice (principalement de jazz) et arrangeuse musicale américaine. Elle a milité pour les droits civiques aux États-Unis.

ربما يعجبك أيضاً...