Objectif Diplomatie A2 المستوى الأساسي

Un nouveau poste

Pour décrire son poste, on peut utiliser des noms fabriqués à partir de verbes. Complétez les phrases avec le nom qui correspond au verbe entre parenthèses.  (Exemple : (définir) -> définition).
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
FRI-MAEDI-nouveauposte-video
- Je commence depuis un mois environ ma préparation (se préparer) pour partir comme ambassadrice de France en Ukraine.
- Nous devons dire aux ministres où nous en sommes et faire des propositions (proposer).
- Je devrai préparer un projet de communiqué ou de déclaration (déclarer).
- Ce sera diffusé à l'issue de la réunion (se réunir).
- Nous poursuivons des négociations (négocier) dans le format Normandie.
nbOk1 كلمة مكتوبة بشكل سليم
nbOk2 كلمة ذات إشارة صوتيّة خاطئة
nbKo كلمة لا بدّ من تصحيحها
انتبه!
Réécoutez le reportage, repérez les noms dans la vidéo, puis complétez les phrases avec les mots entendus.
Attention, deux mots sont au pluriel !
أحسنت!
Transformer un verbe en nom permet de mettre en valeur son usage ou d'éviter les répétitions. C'est très utile à l'écrit. C'est également un moyen d'élargir votre vocabulaire !

Généralement, les noms qui se terminent par - TION sont féminins.

Pour en savoir plus sur le métier d'ambassadeur, consultez cette fiche.
Transformer un verbe en nom permet de mettre en valeur son usage ou d'éviter les répétitions. C'est très utile à l'écrit. C'est également un moyen d'élargir votre vocabulaire !

Généralement, les noms qui se terminent par - TION sont féminins.

Pour en savoir plus sur le métier d'ambassadeur, consultez cette fiche.
Conception: Catherine Minala, Alliance française de Bruxelles-Europe
Published on 21/11/2018 - Modified on 22/11/2018
Isabelle Dumont, future ambassadrice de France en Ukraine
Je m'appelle Isabelle Dumont. Je suis aujourd'hui sous-directrice pour la Russie et l'Europe orientale et je commence, depuis un mois environ, ma préparation pour partir comme ambassadrice de France en Ukraine. Je devrais prendre mes fonctions début septembre.
 
Il y a dans cet accord de ministres treize points qui sont autant de points d'achoppement, disons-le, dans la réalité. Et sur chacun de ces points, nous devons dire aux ministres où nous en sommes et faire des propositions. Le travail consiste à prendre note de ce que disent les uns et les autres et préparer un projet de communiqué ou de déclaration qui pourrait être diffusé à l'issue de la réunion. Une partie de mon travail, c'est de répertorier jour après jour le nombre de morts. Ce sont des chiffres qui s'accumulent et je crois que nous avons tous la conscience que ces chiffres, ce sont des gens. Or, le travail que nous faisons, ces négociations que nous poursuivons dans le format Normandie, précisément, ce sont des efforts qui visent à éviter ces morts. 
 
C'est probablement aujourd'hui notre dernière réunion.
 
On voit bien qu'on est dans un petit redoux, mais il faut continuer à bien suivre ce qui se passe sur le terrain. J'ai vu qu'il y a eu cinq morts hier, je ne sais pas si vous avez vu ça. Cinq soldats ukrainiens sur une mine. 
 
Au départ, quand on m'a proposé ce poste, j'étais inquiète, je crois qu'il faut le dire, à la perspective des questions de management, des questions de sécurité et des questions politiques. Est-ce que je serai à la hauteur pour parler à un ministre ? Est-ce que je vais réussir à faire face aux difficultés internes de l'ambassade ? Est-ce que je vais réussir à comprendre les aspects financiers, par exemple ? Je dirais qu'aujourd'hui, au fur et à mesure que je me prépare à tout cela, je dis pas que j'y vais totalement tranquille et en me disant qu'il y aura aucun problème, mais je me sens préparée. Puisque, véritablement, il faut se muer, opérer une mue, se projeter dans ce métier d'ambassadeur.
 

ربما يعجبك أيضاً...