Le processus de communication

Disponible jusqu'au
12/07/2026
Que sait-on exactement sur les personnages ? Écoutez à nouveau attentivement l'anecdote et choisissez les réponses appropriées.
La personne interceptée est une femme.
Vrai
Faux
Information non donnée
Les trois jeunes enfants qui accompagnent la personne interceptée sont ses enfants.
Vrai
Faux
Information non donnée
M. Le Forestier est le gestionnaire du rayon habillement.
Vrai
Faux
Information non donnée
Mme Pernelle est la seule personne à avoir vu quelqu'un voler des mouchoirs.
Vrai
Faux
Information non donnée
Mme Pernelle pense que la personne a volé les mouchoirs.
Vrai
Faux
Information non donnée
M. Le Forestier pense que la personne a volé les mouchoirs.
Vrai
Faux
Information non donnée
La personne interceptée n’a pas l’habitude de voler.
Vrai
Faux
Information non donnée
Marion-Valérie Grasset et Frank Lavadoux, EIPA
Équipes pédagogiques de TV5MONDE et du CAVILAM - Alliance française

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Écoutez à nouveau l'histoire avec attention, est-ce que les informations sont vraiment données ? Peut-être avez-vous tiré des conclusions trop rapidement… 

Bravo

Vous avez évité le piège des inférences trompeuses mais peut-être êtes-vous surpris de constater qu'aucune de ces informations n'est donnée.
En effet, les informations fournies par l'histoire ne sont pas suffisantes pour nous permettre de répondre vrai ou faux aux affirmations. Répondre vrai ou faux indique que l’on compense le manque d’information en tirant des conclusions à partir de non-dits (des choses qui ne sont pas dites explicitement). On parle d'inférence trompeuse. Par exemple, parler d'une personne accompagnée de 3 enfants ne donne aucune indication sur le sexe et l'identité de la personne (un homme, une femme, un membre de la famille...)
Pour mieux comprendre ce mécanisme, passez à l’exercice suivant.

N'oubliez pas : en cas de doute sur le vocabulaire utilisé dans les commentaires des exercices, double-cliquez sur le/les mot(s) pour ouvrir instantanément le dictionnaire.
Peut-être êtes-vous surpris de constater qu'aucune de ces informations n'est donnée.
En effet, les informations fournies par l’histoire ne sont pas suffisantes pour nous permettre de répondre vrai ou faux aux affirmations. Répondre vrai ou faux indique que l’on compense le manque d’information en tirant des conclusions à partir de non-dits. On parle d'inférence trompeuse. Par exemple, parler d'une personne accompagnée de 3 enfants ne donne aucune indication sur le sexe et l'identité de la personne (un homme, une femme, un membre de la famille...)
Pour mieux comprendre ce mécanisme, passez à l’exercice suivant.