Et si on investissait dans le parmesan ?

Disponible jusqu'au
31/03/2017
Avez-vous bien compris les différentes étapes de la fabrication du parmesan et les détails sur son économie ?
Réécoutez le reportage et classez les informations suivant qu'elles sont vraies ou fausses.
7jours-170317-Parmesan-video
  • 2:59

  • © RTBF
Vrai
En un an, une entreprise peut produire 33 000 meules de parmesan.
Selon Mauro Cantaroni, il est difficile de trouver plus avantageux que les obligations de parmesan sur le marché.
Avec les intérêts, les investisseurs récupèrent leur capital en seulement 6 ans.
Faux
Pour fabriquer deux meules de parmesan de 50 kg, il faut 100 litres de lait.
Si la phase d'affinage se passe mal, il y aura des problèmes pendant l'assèchement du lait caillé.
La recette du parmesan n'aurait pas changé depuis le IIème siècle.
Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Pour vous aider, voici les éléments dans l'ordre du reportage :
1. La recette du parmesan n'aurait pas changé depuis le IIème siècle.
2. Si la phase d'affinage se passe mal, il y aura des problèmes pendant l'assèchement du lait caillé.
3. Pour fabriquer deux meules de parmesan de 50 kg, il faut 100 litres de lait.
4. En un an, une entreprise peut produire 33 000 meules de parmesan.
5. Avec les intérêts, les investisseurs récupèrent leur capital en seulement 6 ans.
6. Selon Mauro Cantaroni, il est difficile de trouver plus avantageux que les obligations de parmesan sur le marché.

Bravo

À l'heure actuelle, la plupart des fabriques de parmesan sont de véritables entreprises. Apprenez-en plus dans l'exercice 4.

Réponses fausses :
La recette daterait du XIIème siècle.
L'affinage dépend de l'assèchement du lait caillé, pas l'inverse.
Il faut 1000 litres de lait pour 100 kg de parmesan.
À l'heure actuelle, la plupart des fabriques de parmesan sont de véritables entreprises. Apprenez-en plus dans l'exercice 4.

Réponses fausses :
La recette daterait du XIIème siècle.
L'affinage dépend de l'assèchement du lait caillé, pas l'inverse.
Il faut 1000 litres de lait pour 100 kg de parmesan.