Culture(s) / Les habitudes alimentaires

Dans votre pays, dans votre culture, y a-t-il des aliments un peu particuliers ? Pourriez-vous manger des cuisses de grenouille, de la langue de bœuf, du foie gras, des huîtres, des escargots, comme certains en mangent en France ? Le chocolat a-t-il pour vous un gout de terre ? Est-ce qu’il existe des aliments spéciaux que vous ne pouvez manger qu’à certaines occasions, pendant des repas bien spéciaux ? Comment réagiriez-vous si vos invités ne pouvaient pas adopter vos habitudes ? Mangez-vous plutôt salé ou sucré au petit déjeuner ? Que feriez-vous si vos invités ne pouvaient pas manger les mêmes aliments au même horaire, comme par exemple de la soupe au petit-déjeuner ?

En France, en Belgique, en Suisse, au Canada, il est coutumier de manger certains aliments lors des fêtes : les huitres et le foie gras sont souvent associés à la fête de Noël par exemple. Le dessert est constitué d’un fruit ou d’une pâtisserie, donc toujours d’un élément sucré. En revanche, on ne mange pas d'insectes.

De manière générale, il est impoli de refuser de gouter un plat. Même si on n’aime pas cette préparation ou cet aliment, il est préférable d'en prendre un peu dans une assiette et y gouter pour ne pas insulter la personne qui vous invite. Par contre, vous serez excusé pour des raisons de santé (allergie, régime). On vide habituellement son assiette pour signifier qu’on n’a plus faim.

La soupe est un plat fort apprécié, recommandé par le Ministère de la santé pour éviter l’obésité qui atteint de plus en plus de personnes. La soupe se consomme au début du repas de midi ou du soir.

La cuisine française privilégie les herbes, le sel et le poivre, et introduit des épices en faibles quantités, beaucoup plus réduites qu’en Afrique ou en Asie.